AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...

Aller en bas 
AuteurMessage
Koniassa Ael Bleiz
• Élève 5ème ~ Serdaigle
• Élève 5ème ~ Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 63
Baguette Magique : 25cm, bois de prunus (cerisier japonais), crin de licorne en son centre
Pur // moldu // mêlé : sang pur
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 10/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   Jeu 10 Avr - 17:15

The Secret Werewolf



free music


‘’ Soit comme un loup blessé qui se tait pour mourir, et qui mord le couteau, de sa gueule qui saigne.’’


/ Informations générales /



  • Nom de famille : Bleiz, oui, ça ressemble beaucoup à un prénom et oui, ça veux dire Loup… C’est du Celte oui, après tout mon père est d’origine européenne alors qui y’a-t-il de si surprenant à cela ? Oui enfin bref, Bleiz est mon nom et même si il parait bizarre, j’en suis fier !
  • Prénom(s) : Kôniassa, en hommage aux origines asiatique de ma mère. Ael, en rapport encore une fois aux origines celtes de mon paternel. En bref, je m’appelle Kôniassa Ael Bleiz.
  • Date de naissance : 30 Janvier. Soit neuf mois tout rond après l’ancienne fête païenne de Beltane… C’est une ancienne fête de la fertilité. Apparemment, mes parents on honorer la légende.
  • Sexe : Hermaphrodite ! Non ? Comment ça pas possible ? Bon bah Masculin alors…
  • Signe Astrologique/Chinois: Verseau, donc si on en crois ce signe je suis sensé être assez inventif… Bah, ce n’est pas tout à fait faux alors bon, à croire que je suis bien né. Oui, je ne crois pas du tout en l’astrologie. Quand à mon horoscope chinois, je suis coq… Autrement dit que c’est vraiment idiot comme « science ».
  • Groupe sanguin : O- C’est ma veine hein ? Enfin, je m’y suis habituer, et puis, de toute façon je peux pas grand-chose pour modifier ça alors j’ai plus qu’à espérer ne pas avoir besoin de transfusion un jour.
  • Résidence l'été: Où je vit ? Bah c’est une très bonne question. Parmis les Moldus, en plein cœur de Plymouth. Enfin, je vais pas me plaindre car je peux aller quand je veux chez des amis de mon père dans la banlieue où les moldus ne s’aventure pas et y vive comme un sorcier… Enfin ça change pas grand-chose à ma vie.
  • Année d'étude : Cinquième… Même si je n’ai que quatorze ans, grâce à mon père et à mon assiduité, surtout ça en fait, j’ai pus passer une année, donc voila pourquoi je suis le plus jeune de ma classe.
  • Maison : Serdaigle, comme mon père avant moi, c’est dans les gêne des garçon de la famille me disait il… Bah, pourquoi pas, mais je crois que c’est surtout parce que j’adore m’instruire que je suis dans cette maison… Enfin entre autre.
  • Nationalité : Anglaise et Japonaise. Ma mère était japonaise et je suis né là bas, mais rapidement nous sommes venu nous installer en Angleterre, auprès de ma famille paternelle. Je suis fier de mon métissage car ma tante me dit souvent que le métissage Asiano-Européen est le plus beau qui puisse exister.



/ Informations secondaires /



  • Poste au saint de l'école : Hn... Je suis trop fragile pour le sport et je ne peux pas être préfet… De plus pour le journalisme je suis bien trop loin de votre totale réalité pour pouvoir vraiment m’y investir, la seule rubrique que je pourrait y tenir serait les caricature, et encore !
  • Nombre de piercings/tatouages : Pas de piercing, j’ai du mal à croire que des gens peuvent en pleine conscience mutilé leur corps de trou quand il est si facile d’être blesser de nos jours… Enfin, c’est leur choix et si un percé m’explique ses motivations, je peux très bien changé d’avis… Quand au tatouage, j’en aie un, ma tante pense que mes parents étaient d’accord, mais je l’aie fait après qu’ils soient partis, juste avant d’aller vivre chez elle. Juste un petit signe pour me rappeler que je ne suis pas comme tout le monde mais que j’ai mes démons… Une petite tête de loup au creux des reins.
  • Le prénom qu'il aurait voulu porter : Morwen, c’est le prénom de mon père, mon idole ! Bah oui quoi. Enfin depuis tout petit j’ai toujours adoré ce prénom qui pour moi semblait évoquer d’ancienne légende toute plus féerique les une que les autres…
  • Position dans laquelle il dort : Ca peut paraître bizarre, avant je dormait dans une position inhabituelle, que j’arbore encore quelques rares fois : Sur le ventre les fesses un peu surélevé… Je sais pas pourquoi j’en ait pas conscience, mon père disait que c’est parce que ma mère m’a trop habituer a dormir sur elle quand j’était bébé… Bah ce qui est fait est fait. Sinon, je dors dans la position su fœtus ou même parfois assis. Et ne me traiter pas d’Alien >_<…
  • Lunettes/verres de contact ? Non… Bizarre d’ailleurs car du coté de mon père comme de celui de ma mère on doit porter des lunettes depuis… depuis… Et bien depuis leur invention je crois. Je ne sait pas par quel miracle j’ai pus passer entre les maille du filet, mais je ne vais pas m’en plaindre et j’en suis ravit !
  • Couleur favorite : Ma couleur préférer ? Bleu, kaki… Noir… Toutes les couleurs sombres, je suis pas très difficile ! Quoi que… J’ai une petite allergie au rose bonbon et au jaune…
  • Saison préférée : A les amours en fleur, même si elle ne me concerne pas, d’ailleurs je préférer les regarder agir autour de moi les couples. Les plantes qui jaillissent à la vie, les fleurs qui se répandent partout dans la nature, la colorant de mille et une touches de couleurs. Oui… Le Printemps… En plus c’est le moment où j’ai té conçut alors y’a même pas à réfléchir ! C’est la saison où ma muse m’aide a finir mes dessins alors je n’ai pas à hésiter bien longtemps.
  • Nombre de relations sérieuses : Hn… Alors je suppose que pour essayer de voir combien j’ai eut de relations sérieuses falloir déjà que j’ai eut des relations… Ce qui pour le moment révèle plus du domaine platonique hélas. Peut être un jour… Par contre, je me suis jurer de toujours être sérieux en amour !
  • Une mauvaise habitude ? Hihi pas qu’une hélas… Dès que je suis nerveux, je me mets à me mordiller la lèvre, ce qui provoque bien souvent des petites cicatrices sur cette dernière. D’autre part, je n’arrive pas a concentrer mon esprit sur quelques chose, il faut toujours que je m’occupe les mains, généralement en faisant un dessin, sinon je ne peux pas aborder un sujet sans bafouiller et même bégayer…
  • Porte-bonheur : Un porte-bonheur ? Et bien, il y a deux choses qui ne me quitte jamais et que je ne supporterait pas de perdre, je suppose que ça peut faire l’affaire. Il s’agit de la gourmette de mon père et de la bague de fiançailles de ma mère, jamais ces deux objets ne sont loin de moi, en plus de mes dessins ce sont mes deux seuls trésors.



/ Description du personnage /




  • Physique du personnage : Hein ? Vous voulez que je me décrive physiquement ? Oula… Bon et bien, je vais le faire… En espérant que je parvienne à rester objectif… Quoi qu’il en soit, commençons. Quand on me voit de loin, on voit avant tout un garçon très chétif. En effet, je mesure un mètre soixante pour à peine quarante sept kilos. Je ne suis donc pas ce qu’on peut appeler un modèle de virilité mais bon, ça ne me dérange pas. J’ai une peau pale… d’ailleurs, ma tante m’appelle parfois Blanche-Neige à cause de ça, mais bon, ça ne me dérange pas plus que ça. Mon torse est couvert de bleus et de fines cicatrices… Comment ? Vous voulez savoir d’où tout ça me vient ? Si je vous le disais, je devrais vous tuer… Et, de toute façon ce n’est pas le bon moment pour parler de ça. En y regardant de plus prêt, j’ai une apparence un peu efféminée, mon visage est un peu arrondit et mon nez est très fin. J’ai les yeux plissés à la manière asiatique, cependant, ils sont plus ouverts, à la manière des occidentaux. Pour finir, j’ai les cheveux noirs comme l’ébène. Ils sont assez courts puisque ne m’arrivent qu’un peu plus bas que les oreilles. Une frange assez longue complète la coupe de cheveux, me cachant à moitié les yeux. Mes cheveux sont très fins, extrêmement lisses et aussi très doux. Voilà une petite description de celui que je suis.
  • Style vestimentaire : Un style vestimentaire ? Pas dans l’enceinte de l’école puisque l’on se doit de porter un uniforme tant que l’on reste dans le périmètre du château. Sinon, j’ai pour habitude de porter des jeans, généralement bleu ou noir. Je porte aussi toujours un T-shirt dont la couleur peut varier entre le noir et le kaki. J’ai également des sortes de bracelets aux poignets. Quand il fait froid, j’ai une petite veste sans manches. Quand à mes pieds, c’est toujours de lourdes baskets qu’ils sont recouverts… Voila, rien de bien particulier en somme.
  • Plus grande fierté physique : Mes yeux sont ma plus grande fierté, c’est d’ailleurs la seule chose que j’aime un tant soit peu chez moi.
  • Caractère/psychologie du personnage : Comment m décrire en question mentale ? Ce n’est pas vraiment facile… Voyons… Par où commencé… Je suis d’un naturel solitaire et même si j’ai des amis, je préfère être seul que trop entourer. C’est comme ça… Et puis, il faut dire que j’ai aussi beaucoup de mal à accorder ma confiance à de nouvelles personnes, et surtout au sujet de ma ‘particularité’. D’ailleurs à ce sujet, mes fréquentes disparitions lors des nuits de pleine lune m’ont values d’avoir la réputation d’un garçon fragile, je ne cherche pas à le nier, d’une part parce que c’est le cas, ensuite parce que, grâce à ça, je n’ai pas besoin de me justifier. Je passe aussi pour être quelqu’un de mystérieux… que voulez vous, il faut bien que je garde mon jardin secret…secret ?... Je n’aime pas que l’ont me colle ou qu’on me pousse dans mes derniers retranchements, c’est l’une des très rares choses qui m’énerves. Au sujet des quelques amis que j’ai ? Et bien, même si je ne leur parle pas vraiment de moi, je suis très attacher à eux. Si on fait chier l’un de mes amis, je n’hésiterais pas à intervenir, et, même si normalement je suis d’un naturel calme et doux, je peux devenir d’une violence extrême, car dans ces cas là, je ne me contrôle plus. Même si je suis sensé épargné mon cœur, j’aime bien pousser au-delà de mes limites et ce n’est ni le courage, ni la témérité qu’il me manque… Ca ç même tendance à m’attirer des problèmes. Moi ? Une tête brûlée ? Peut être oui, mais qui me reprocherait de vouloir être un garçon comme les autres. Quoi qu’il en soit, je passe les trois-quarts de mon temps à lire où à dessiner, ça me permet de m’évader un peu, et aussi d’augmenter mes résultats scolaires pour pouvoir décrochés mes examens haut la main. L’amour ne m’intéresse pas, je n’ai pas envie de me prendre la tête pour expliquer mon cas… Et, d’après ce que j’ai vu, c’est mieux comme ça. Je préfère être à l’écoute de mes amis et des gens que j’apprécie.
  • Comportement avec son entourage : Avec mon entourage ? Ca dépend de quel entourage. Avec ma tante, j’essai de lui faire plaisir en ayant de bons résultats, mais je fait de mon mieux pour ne pas lui attirer de problèmes avec les miens. Elle n’a pas de lien avec la magie, je n’ai pas à lui attirer les problèmes de celle-ci. Avec les amis de mes parents, je dois avouer qu’il n’y a qu’eux qui me connaissent vraiment. Ils savent ce que je suis et sont là pour m’aider, d’ailleurs, à chaque pleine lune, je suis invité chez eux où je peux m’enfermer pour ne faire de mal à personne, je les adore et m’entend très bien avec eux. Quand à mes amis, ils ne savent rien de ma vie, si ce n’est ma maladie, et je préfère cela ainsi, j’aurais trop peur qu’ils apprennent que je suis un loup-garou. Pareillement, je ne parle de mon passé ni aux prof’, ni aux autres élèves. Après tout, cela ne les concerne pas, alors bon, autant ne pas le leur dire. Sinon je parle sans problème et je sais m’adapter aux situations du moment.
  • Style d'activités/Préférences : Hm… Voyons, Ce que je préfère faire ? Et bien, tout d’abord, je passe la majorité de mon temps à dessiner, mas j’aime aussi beaucoup lire et même parfois écrire. J’aime aussi beaucoup m’asseoir dans un coin à rêvasser en étant seul. Enfin voilà, je ne vois que ça. Mais c’est vrai que dessiner est bel et bien ce que j’aime faire le plus au monde, et cela en toute circonstance, peut importe ce qui arrive.
  • Plus grande fierté mentale : Ce que je préfère dans mon caractère ? Hum… Sûrement le fait de toujours être là lorsque mes amis ont besoin de moi.


Dernière édition par Koniassa Ael Bleiz le Jeu 10 Avr - 19:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koniassa Ael Bleiz
• Élève 5ème ~ Serdaigle
• Élève 5ème ~ Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 63
Baguette Magique : 25cm, bois de prunus (cerisier japonais), crin de licorne en son centre
Pur // moldu // mêlé : sang pur
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 10/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   Jeu 10 Avr - 17:16

"Les montagnes seules ont vécu assez longtemps pour écouter avec détachement le hurlement des loups."



/ Parcours du personnage /



  • Avant tout :

    Quand je regarde mes anciennes photos, je vois en tout premier celles de mes parents. Ma mère, Katsuki Xan était une sorcière dont les études avaient été brillantes. Quand je regarde cette photo, je vois une femme magnifique aux yeux aussi sombre que les miens, tout comme ses cheveux. Normal, elle était asiatique après tout ! Sur toute les photos, elle porte une simple robes de soit noir avec sa cape par-dessus. A son sourire, je devine qu’à l’époque elle était déjà aussi douce que la femme que j’ai pus connaître… Je sais qu’avant de rencontrer mon père, ma mère travaillait au ministère de la magie du Japon. Elle avait un rang assez élever au sein de ce ministère et y vivait en paix, même si elle était seule. Tel est la plus vieux souvenirs et les plus vieilles connaissances que j’ai de ma mère.

    Mon père… Sur la plus ancienne photo que j’ai de lui, il a les cheveux blonds comme le blé et des yeux d’un merveilleux bleu outremer dans lequel beaucoup de personne pourrait se perdre. Son sourire doux inspire la confiance et la joie de vivre. Cependant on peu percevoir qu’il dégage bien plus de puissance que ça. L’expression de son visage indique clairement qu’il est sur de lui comme on peut rarement l’être… Il se nomme Morwen Bleiz, et c’est mon père. Avant de rencontrer ma mère, mon père était Auror et la majorité de ses missions consistait à veiller à la sécurité du Ministre de la magie Anglais dans ses déplacements. Je sais que même malgré ça, à l’origine, mon père n’est pas un sorcier. En effet, mon père est un Né-Moldu…

    Comment se sont ils rencontrer ? Ca ils me l’ont souvent raconter… Mon père avait dû aller au Japon. Et c’est à cette occasion qu’il a rencontré Katsuki, lors d’un banquet politique. Mon père est tombé sous le charme de cette jeune sorcière Japonaise et il s’est arranger pour retourner là bas dès qu’il le pouvait… Ce petit cinéma à durer quelques années avant qu’il n’obtienne d’y rester à longue date. A ce moment là, il pouvait aussi se mettre en sécurité loin de tout ce qui se passait en Angleterre. C’est dans les mois qui suivirent que le jeune Sang-de-Bourbe qu’il était se décida à demander la main de la jeune femme qu’était ma mère, à ses parents. Bien sur, les convaincre n’a pas vraiment été facile pour lui. Mais finalement, après de nombreux moment de forces et courages, les Xan finirent par accepter cette demande en mariage. Voila comment Katsuki Xan devint bien enfin Katsuki Bleiz. Le couple continua de vivre au Japon.

    Le temps s’est écoulé, Katsuki et Morwen Bleiz se sont ainsi retrouver à vivre du métier de ma mère alors que lui se débrouillait avec des petits jobs répondant à ses possibilités d’actions. Ainsi, ils purent vivre tranquillement, mais mon père ne cessait de s’inquiéter pour notre famille rester en Angleterre, il faut dire que les nouvelles se faisait un peu alarmantes… Et voila qu’arriva ce jour… Le jour où leurs vies furent changées, oui, le jour où j’ai changé leurs vies.

  • Son Enfance :

    Oui, c’est à ce moment là qu’arriva le jour de ma naissance. Je suis né au Japon, dans le pays de ma mère et dans la demeure de mes grands parents maternels. Mes parents ont décidé de m’appeler par deux prénoms, un en provenance de chacune de leurs origines. Ainsi je porte le non de Kôniassa de part ma mère, c’était le prénom de son arrière grand père, et mon père quand à lui à décider de me nommer Ael, puisqu’il prétendait que j’était l’ange qui avait à tout jamais changer leur vie pour en faire un paradis. Bref, le jour de ma naissance il faisait très froid, et c’est pour cela que je suis né auprès d’une cheminé, la douce chaleur du feu a été la première sensation que j’ai ressentit et je dois avouer que c’était très agréable. Quoi qu’il en soit, c’est ainsi que je suis né dans le corps d’un métissé Asiano-Européen destiné à devenir un sorcier dans le futur.

    J’avais à peine un an quand mon père a décidé d’un commun accord avec ma mère de venir vivre en Angleterre finalement, et puis, le pays était plus calme à présent. C’est comme ça que le gosse que j’était et qui avait appris les deux langues qu’utilisaient mes parents dès ma naissance, vit pour la première fois ce qu’était le pays de mon père. Le monde occidental changeait du monde oriental que j’avais connu jusqu’à présent. C’était vraiment un tout autre monde pour moi. Dès ce jour là, ma mère est restée à mes cotés tous les jours. Mon père quand a lui a repris son travail d’Auror. Moi, ma mère m’a appris à maîtriser plus ou moins ma magie. Bref, j’ai été un enfant très gâter auprès de mes deux très chers parents.

    Dans l’année de mes cinq ans… Non, en fait le jour même de mon anniversaire, des gens sont venus chercher mon père pour l’emmener au ministère de la magie. Je n’avais pas vraiment compris pour quoi à ce moment là, j’étais un peu perdu et j’étais terrifié pour ce qui risquait de lui arriver. Pendant des mois, ma mère m’avait paru très inquiète… Mais, tous les jours, elle allait prendre des nouvelles de lui. J’ai appris plus tard qu’il avait été torturer pour qu’il avoue des mensonges et que ça avait été le cas jusqu’à ce que mort s’en suive. Oui, je devine qu’il est mort suite à ça, puisque je ne l’ai plus jamais revu et que ma très chère mère a perdu le sourire. A mesure que le temps passait, ma mère paraissait dépérir et déprimé de plus en plus, j’avais de plus en plus peur pour elle, mais je n’étais pas près à croire qu’elle devenait folle d’avoir ainsi perdu mon père qui était sa seule raison de vivre ? J’étais trop jeune pour pouvoir réaliser la portée de tout ça.

    Finalement, ma mère a été internée à Sainte Mangouste et moi j’ai été confié à ma tante. De temps en temps, des amis de mon père, dont un que j’apprécie particulièrement, Abriel, m’emmène la voir là bas…Mais bon, depuis que ma mère est internée, je vis avec Alienor, ma tante, et je l’apprécie beaucoup, mais c’est normal, après tout, elle s’occupe bien de moi depuis que je partage sa vie. J’ai d’ailleurs passé six mois là bas pour me faire opérer de la maladie cardiaque que mon père m’a transmit… Même si même eux n’ont pas réussit à me soigner à cent pour cent.

  • Son Adolescence :

    Cela remonte à cinq ans avant que je ne commence mes études à Poudlard. J’avais alors six ans et je venais de commencer à vivre avec Alienor. C’est donc à cette époque que j’ai appris à cacher mes pouvoirs magiques aux moldus. Le temps passait tranquillement, et j’allait voir ma mère une fois par mois, j’était heureux comme ça, c’était vraiment très agréable même si j’aurait préférer être avec ma mère, mais c’était comme ça, et l’on y pouvait plus rien à présent. J’avais des amis moldu, mais je n’aimait pas l’idée de ne plus utiliser ma magie, alors de plus en plus j’allais rendre visite aux amis de mon père, puisque eux aussi étaient des sorciers… Mais dans les moments où je ne pouvais pas aller les voir, j’allais me promener en forêt. Au moins, dans les profondeurs de cette dernière, je pouvait pratiquer la magie tout à ma guise en attendant de pouvoir enfin commencé mes cours dans l’école de Poudlard.

    J’était encore bien loin de me douter de ce qui pourrait m’arriver un jour dans cette forêt où je m’était tant promener. Mais ça, même si ça à changer la vie, je ne m’attarderais pas sur ce sujet. Enfin, pas pour l’instant tout du moins… Quoi qu’il en soit, le jour de la catastrophe, quand je sui enfin sortit de la forêt, j’était différent, et je ne serait plus jamais le même. J’étais devenu un Loup-garou. Sous le conseil d’Abriel, je n’en aie pas parlé de tout ça à ma tante, elle aurait sûrement eut peur et elle ne l’aurait pas compris… Les amis de mon père prétendaient donc m’inviter à chaque pleine lune pour que je puisse m’enfermer et ainsi assurer la sécurité des autres… C’est la seul solution que j’ai pus trouver, et je me suis jurer que je trouverait le moyen de pouvoir empêcher mes transformations ou au moins me contrôler une fois que je serait transformer… Pour ma tante, je restais donc un simple petit sorcier comme les autres.

    J’ai donc alterné mon intégration au monde des moldus, ma vie de jeune sorcier et ma condition de loup-garou selon le moment qui convenait. Au fond de moi, j’avais hâte de commencer mes études à Poudlard, c’est pour ça que je me mis à vraiment rayonner de joie lorsque j’ai eut ma lettre. Mais en même temps, aller là bas me terrifiait, comment ferait je avec ma particularité ? Enfin, il faudrait bien que je trouve une solution à tout cela le moment venu. Que de comique ça a été quand ma tante à a tout prix voulu m’accompagner sur le chemin de traverse pour acheter mon matériel scolaire. Elle s’émerveillait de la moindre des choses qui se déroulait sur le chemin de traverse. Et encore plus lorsque ma baguette réagit à mon contact, c’était extrêmement amusant. Sinon, à pat ça, il n’y avait pas eut grand-chose de très remarquable durant ce jour là. Ce jour là, ma tante a enfin compris ce qu’était un sorcier et elle m’a demandé de réussir mes études autant que je le pouvais, pour rendre fière ma mère quand elle serait guérit… C’est ce que j’ai finalement décidé de faire.

  • Un Anecdote : Warewolf

    Ce jour là, j’en frissonne encore... Comme toujours, je cherchais à pouvoir exercer un peu la magie pour éloigner le surplus de celle-ci de moi… Je m’étais donc enfoncé dans la forêt qu’il y avait près de chez ma tante. Je me promenais donc tranquillement au cœur de celle-ci quand un grognement sourd se fit entendre dans un buisson. Je m’étais retourné vers la source du bruit, très inquiet. C’est alors que je vis un loup sortir des fourrés et s’avancer vers moi, il était bien plus grand qu’un loup normal. Je fis aussitôt demi tour et je partis en courant, l’animal sur les talons, j’avais peur, je ne savais pas quoi faire et la créature gagnait sans cesse du terrain sur moi.

    Finalement, une douleur aigue m’avait vriller le mollet, le ‘loup’ avait refermer ses crocs autour de moi, je perdit l’équilibre et acheva ma course dans un rouler bouler qui ne se termina que quand ma tête heurta le tronc d’un arbre, j’était à moitié sonner. Je ne réalisa la venu de l’animal près de moi que quand je n’eut plus la chance de me dégager. Le loup-garou s’avança vers moi en grognant, il semblait être prêt à me dépecer et je tremblait blottit tout contre les racines de cet arbre. J’étais persuadé que ma dernière heure avait sonné maintenant…

    Alors que cet animal allait chargé, un homme s’interposa, je n’eut aucun mal à reconnaître Abriel qui lança un sort d’immobilisation à la créature avant de s’accroupir devant moi sans même se retourner, il n’y avait pas de temps à perdre apparemment. Je me suis accroché au cou de l’ami de mon père. Celui-ci c’était relever rapidement et s’était mis à courir en me portant sur son dos. Nous avons courut pendant dieu sait combien de temps, en fait, je ne le sait pas parce que j’avait les yeux fermer et je pleurait tellement j’avait peur. Finalement j’entendit Abriel hurler un mot et il me força à lâcher prise pour m’installer sur… Un balai… J’écarquillais légèrement les yeux alors que le balai s’élevait dans les airs. Je sentis un vif à-coup L’animal venait de mordre le bout du balai et les poils avait lâcher leur donnant une plus grande impulsion. J’enfouis mon visage contre lui… C’était une expérience assez traumatisante pour un gosse alors âgé de neuf ans…

    Quand enfin nous nous sommes posé, je n’ait pas eut le courage de le relâcher, si bien qu’Abriel a été forcer de me porter jusqu’à chez lui. Quand enfin je me retrouvai assis sur son canapé, il regarda ma plaie au mollet, il grimaça et me demanda si c’était une morsure ou une griffure. Quand je lui répondis, je le vis grogner et il pansa ma plaie avant de m’expliquer ce qui m’attendait maintenant… J’étais un loup-garou… C’était foutu, j’étais condamné en un sens. C’est à partir de ce moment que ma vie a changer, il a parler de ce qui était arriver aux meilleurs amis de mes parents et depuis, chaque soir de pleine lune, je venait chez eux où ils ont fait des aménagement pour que je puisse m’enfermer… Du moins, jusqu’à ce que j’entre à Poudlard.

  • Ses Études :

    Pour mes études ? C’est bien simple j’ai toujours le nez plonger dans les bouquin ! Ca ne suffit pas ? Bon, bah reprenons à zéro alors… Quand je suis arrivé en première année, j’avais déjà ma particularité. J’en avais informé le directeur et l’infirmier en date, bien obligé. La première fois que j’ai pris le Poudlard Express tout les compartiment était occuper, comme je n’aime pas m’incruster, j’ai passer tout le voyage recroqueviller dans un coin de l’un des wagon. M’enfin, je ne répondait pas aux gens qui me parlait, me concentrant sur mes bouquins. Je ne voulait pas me lier, je ne voulait pas parler de moi…Je ne voulait pas d’ami pour ne pas avoir à leur mentir.

    Une ombre parmi les élèves, voila ce que j’ai été durant toute ma première année, dès qu’on me parlait, soit je fuyais, soit je me murais dans mon silence, me concentrant sur mes dessins. Ce n’est qu’à la fin de cette année là qu’on m’a nettement fait comprendre que mes secrets seraient plus vite éventés si je laissait le choix aux autres de se questionner sur le pourquoi je restait seul. Et je réalisai ainsi que je devais commencer à songer à me faire des amis. C’est dans ces conditions là que j’ai commencé à agir à peu près comme les autres élèves, tout en continuant à disparaître quelques jours par mois. Bien sur, tous les autres élèves pensaient que j’étais simplement absent à cause de ma maladie, que j’étais sûrement à Sainte Mangouste.

    Je me suis donc un peu lier aux élèves de mon age même si je ne leur ait jamais parler de ce que je suis vraiment. Sinon, je me débrouille plutôt bien, je lis toujours, que ce soit des bouquins de cours où autre, c’est comme ça que j’ai réussit à m’avancer dans mes lectures. Enfin, il ne s’est pas passer grand-chose, j’ai trouvé un endroit où me réfugier pour ne pas mettre les autres élèves ou même les profs en danger, et, bien sur, tout le monde pense que c’est encore à cause de ma maladie. Je me demande comment ils réagiraient si il savait la vérité. Mal sûrement… Je serait même peut être renvoyer d’ailleurs… Je ne veux pas, j’ai promis d’avoir de bons résultats et si ma mère ne va pas mieux d’ici la fin de mes études d’avoir de bonnes notes à mes ASPIC pour quand ce sera le cas.

    Bref, de toute façon, cette année je rentre en Cinquième année, à la fin de cette année, c’est les BUSE, j’espère que ça ne tombera pas durant une nuit de pleine lune. Y’a plus qu’à croiser les doigts maintenant. Enfin, au pire je pourrais me débrouiller pour rattraper les examens que je ne pourrais pas passer… Bref, le simple élève que je suis entre en cinquième année à Poudlard, en espérant que cette année se passera aussi bien que les années précédentes. Bon, et bien, maintenant ma vie doit reprendre comme toute autre année en compagnie de mes livres, de mes dessins et de mes quelques amis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koniassa Ael Bleiz
• Élève 5ème ~ Serdaigle
• Élève 5ème ~ Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 63
Baguette Magique : 25cm, bois de prunus (cerisier japonais), crin de licorne en son centre
Pur // moldu // mêlé : sang pur
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 10/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   Jeu 10 Avr - 17:17

"Avant de négocier avec le loup, mets- lui une muselière.



/ Hors-Jeu /



  • Votre pseudo : Chrysa-chan, Katsuri, Anaon (au choix).

  • Votre âge/date de naissance : J’aurait 20 ans le 8 Aout.

  • Comment avez-vous découvert le forum ? Par une personne que j’adore qui a fait un partenariat avec un de mes forum (Noctalu)

  • Vous le trouvez comment é_è ? Super ^^

  • Citation : “_L'homme est un loup pour l'homme, ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup._ “


Dernière édition par Koniassa Ael Bleiz le Ven 18 Avr - 21:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scott Regan
{ Admin ♠ ¤ Ex Felix
{ Admin ♠ ¤ Ex Felix •
avatar

Masculin
Nombre de messages : 123
Age : 26
Citation : What the F*ck ??!!
Baguette Magique : ==
Pur // moldu // mêlé : Sang Pur
<b>Maison</b> : <span style="color: SeaGreen;">Serpentard</span>
Date d'inscription : 31/03/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Neutre
Poste dans l'école: Quidditch - Batteur
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   Jeu 10 Avr - 21:26

Oh mais c'est Koni ^^
Alors j'adore ta fiche, ya pas d'mot, mais c'est normal après tout ^^
Ton personnage est chou ^^

Donc il est clair que je te valide ^^
Serdaigle, Cinquième année

_________________

{ What the f*ck ?! •
【 η ι η ε 】
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://switchingspells.forumsactifs.com
Koniassa Ael Bleiz
• Élève 5ème ~ Serdaigle
• Élève 5ème ~ Serdaigle
avatar

Nombre de messages : 63
Baguette Magique : 25cm, bois de prunus (cerisier japonais), crin de licorne en son centre
Pur // moldu // mêlé : sang pur
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 10/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   Ven 11 Avr - 6:46

Merci Shawnichou ^^ *pas taper*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Koniassa Ael Bleiz, the Werewolf...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toponymie des Monts d'Arrée : Roc'h ar Bleiz
» Ultimate Werewolf
» joyeux anniversaire Leetha.
» Quel est ton werewolf name?
» The Werewolf Diary by Aaron Lawford

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✖ Administration du Forum ✖ :: ✖ Le vieux Grimoire :: • Serdaigle-
Sauter vers: