AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 James Elliot Waltz

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: James Elliot Waltz   Mer 11 Juin - 23:54

• Nom : Waltz
• Prénom : James Elliot
• Aurait aimé s'appeler : Il s’en fou
• Surnom : Qu'il en voit un le surnommé...

• Âge : 17 ans
• Date de Naissance : 11 Septembre 1990
• Signe Astrologique : Vierge
• Groupe Sanguin : O +
• Sexe : Masculin

• Lieu de Naissance : Londres
• Lieu d’habitation : Londres (Un petit village paumé)
• Langue(s) Parlée(s) : L’anglais

• Maison: Gryffondor
• Année : Entame sa 7ème année
• Signe Fétiche : Rien
• Matière Préférée : Potion
• Matière Détestée : Divination
• Epouvantard : Les Poupées
• Patronus : Un Sombral

• Histoire

Tout avait commencé quand il avait 7 ans. Personne dans la famille n’aurait douté qu’un évènement peu ordinaire se produirait à l’école primaire. D’ailleurs la journée avait semblé bien commencée. Comme d’habitude, son père l’amenait à l’école, marchant l’un a côté de l’autre sans jamais rien se dire. En faites, Charles n’était pas le véritable père de James, beau-père depuis qu’il avait l’âge de 5 ans, le garçon n’avait jamais apprécié l’homme en question et cela était –malheureusement pour la mère- réciproque. L’harmonie n’avait pas toujours régnés dans la famille Waltz, mais avec l’arriver de l’homme, cela devenait de mal en pire. Beaucoup de rumeur allait comme quoi le père véritable des Watlz avait engrossé une jeune fille de 20 ans et qu’il avait quitté sa famille pour vivre avec celle-ci. D’autres rumeurs ce voulait que l’homme avait trouvé la mort dans un grave accident de voiture. La meilleure –selon James- c’était que son père avait tout simplement abandonné c’est enfant parce qu’il n’était pas normal. Qu’il n’était pas comme … tout le monde dans le village. Car oui, dans ce petit village de Londres, tous ce connaissait. Tous connaissaient l’histoire d’un ami, d’un des amis, d’un ami de cet ami. Le chemin vers l’école avait été normal, pathétique même. Un silence de mort, alors qu’une fois a la porte les deux hommes ce quittèrent sans les moindres mots, moindres regards. Si Charles l’accompagnait, c’était uniquement sous la demande de sa femme.
Cependant, l’homme était loin de se douter, qu’un coup de téléphone le dérangerait pendant son heure de travaille. Une femme hystérique au bout du téléphone lui ordonnait tout bonnement, de venir chercher son déranger de fils. Pas la peine de dire que le soir, une fois a la maison, l’ambiance qui y régnait n’était pas des plus sympathiques.

« C’est quoi cette histoire de cahier volant dans la classe ! »
« Charles, hurler sur lui n’arrangera rien. »
« JE N’AI RIEN FAIS ! »
« Oh ! Baisse, le ton quand tu t’adresses a moi, Elliot. »
« C’est JAMES ! »

Quittant brusquement la table cette soirée là. James alla dans sa chambre, claquant brusquement la porte de celle-ci en se jetant sur son lit. Le pourquoi du comment le livre avait put planer ainsi dans la classe, restait un mystère pour James. Un mystère qu’il ne comprenait pas vraiment et dont la réponse lui semblait plus farfelue. Plus il y pensait et plus la rumeur que son père n’était pas comme les autres lui frôla l’esprit, mais chassa bien rapidement cette idée, surtout quand sa petite sœur entra dans sa chambre sans prendre la peine de frapper. Christina, une jeune fille de 5 ans, le regard brillant de pureté. Elle avait été la dernière des Waltz, étant sa véritable sœur et non une demi-sœur comme Chantal, une peste de 10 ans qui se croyais plus maligne que les autres.

« Toi aussi tu sais le faire ? »
« De quoi tu parles ? » Irrité, il regarda sa sœur d’un air noir.
« Faire voler les choses … »
«… »

Bien que sa sœur avait l’incroyable manie d’être étrange d’avance, souriant toujours. L’air un peu lunatique, pour une gamine de 5 ans, elle était probablement la plus allumée de sa classe. Elle lui confia qu’elle aussi, elle savait comment le faire, mais que leur mère refusait de la croire, prétextant que ce n’était qu’un jeu, de son imagination.

« Elle est en colère, parce que maintenant, toi aussi tu peux le faire. »
« … »

Le sourire de sa sœur et son ton amuser, créa chez James un sentiment nouveau. Et si jamais les villageois avaient raison. Si jamais leur père n’avait pas été normal. Si jamais il avait du partir justement parce que leur mère avait trop peur ? Non ! Tout ceci n’était que des films. Rejetant sa sœur de sa chambre, le jeune homme alla finalement dormir. Une bonne nuit de sommeil allait probablement lui faire du bien.

***

L’histoire qui c’était produit lors de ses 7 ans, n’avait jamais refait surface et quand le jeune homme ou Christina cherchait à avoir des réponses, Charles et leur mère changeait de sujet, évitant celui-ci comme la peste. Bien entendu, maintenant James faisait quelques recherches sur son père, mais dès qu’il prononçait le prénom de ce dernier, les gens faisaient mine de ne pas le connaitre. Vers l’âge d’onze ans, un autre événement attira l’attention de tous. C’était l’anniversaire de Chantal et la moitié du village ce tenait dans la grande court arrière de la maison. Tous était présent, même le curé. Quand un hibou plongea vers la table, personne n’y fit vraiment attention, personne sauf James et Christina qui s’échangèrent un regard perplexe. L’attention des gens fut simplement quand le volatile se posa devant James, tentait une patte bien droite sur la quelle une enveloppe se trouvait. Son prénom, nom, adresse et autre information personnelle y était indiquer, comme quoi, c’était bel et bien sa lettre.
La surprise laissa un énorme froid dans la foule, alors que le jeune homme tendit une main tremblante vers l’oiseau.

« Il ne te mordra pas … » Une petite voix rêveuse s’éleva dans la foule, alors que Christina lui souriait doucement, venant caresser l’oiseau du bout des doigts.
« Comment tu le sais … » Prononça son frère sur un ton d’irritation.
« Il me la dit. »

Haussant les épaules sous les dires de sa sœur, James ouvrit l’enveloppe et parcourra celle-ci du regard. Les mots qu’il put lire, le figea sur place. « École de sorcellerie » … « Poudlard » … « Inscris depuis qu’il était tout petit ». Des surprises comme celle-ci, il n’en avait pas tout les jours. Ce fut donc en levant un regard sombre vers sa mère, qu’il réclama des explications. Comme quoi… Les gens ne disaient pas faux. Prenant James et Christina à pars, Joannie décida qu’il était probablement temps de mettre les choses aux clairs.

« Oui. Votre père était un sorcier. Mais n’allait pas croire que j’en avais peur ou que je ne l’aimais plus pour cela. Les rumeurs son moitié moitié… »
« Qu’est-ce que tu veux dire … »
« Il ma trompé avec une jeune femme, sorcière elle aussi. Il est parti, mais simplement parce que lui et moi ça ne fonctionnais plus. »

Elle leur fit un charmant sourire, caressant doucement le visage de son fils. Ainsi donc, elle n’avait pas peur de lui, elle le croyait, alors pourquoi avoir fait celle qui semblait distante? Celle qui refusait de croire ce qu’il disait ? De toute façon, si un homme de 30 ans ne pouvait pas comprendre les femmes, comment un adolescent qui venait a peine d’avoir onze ans, allait plus les comprendre ?

« Vous êtes dur à suivre… Jamais je ne tomberais amoureux ! » Lança t-il en montant dans sa chambre.

***

Maintenant, 5 ans avait passé. C’est années a Poudlard avait été incroyable, surtout quand il intégra finalement l’équipe de Quidditch à sa deuxième année comme poursuiveur. Sa première année avait été quelque chose de totalement banale. Gryffondor fut sa maison, alors que sa petite sœur – qui était venu le rejoindre deux ans plus tard – fut envoyer dans la grande maison des Serdaigle. Le caractère de James semblait rendre certaines personnes mal a l’aise, ce qui l’empêchait de se faire des tonnes d’amis. Mais certains un peu plus courageux passaient par-dessus les sautes d’humeur du garçon. Après tout, James n’était ni méchant, ni trop gentil. Il savait comment faire la fête et c’est en troisième année que les étudiants en eux la preuve, quand il fut malade après avoir trop bu… Si bien que son préfet de maison lui avait clairement dit « a Treize ans, on ne boie pas. Souvient-en. »
Sa Quatrième année, autant la première avait été banale, autant la troisième mouvementé… Sa Quatrième année elle, semblait être tout aussi classique. Un mélange des deux, des matchs de quidditch, des sorties a pré-au-lard, mais jamais d’amour, ni en cinquième année. Il avait juré un jour – a onze ans – de ne jamais être amoureux … Et il avait tenu sa promesse jusqu’à maintenant.

***

« Elliot ! »
« James … » Grogna un jeune homme qui descendait les escaliers dans une lenteur incroyable. Pour des raisons familial, le jeune homme n’avait put être du voyage sur le Phoenix, tout comme sa petite sœur. Bien sur, personne dans l’école ne connaissait la triste nouvelle… Joannie avait trouvée la mort. Personne ne savait comment, mais ce fut a la fin de l’année dernière, que la nouvelle leur tomba dessus comme un couteau sanglant. Elle avait été retrouvée morte dans le salon de la maison… Aucune trace d’agression, seulement une expression de peur sur le visage.

« ELLIOT ! »
« C’est JAMES ! »

Arrivant devant son beau-père, le jeune homme saisit brusquement son sac à dos et lança un regard noir a celui-ci. Pas la peine de dire que l’harmonie, ce n’était pas toujours ça. Le fait que le garçon entamait maintenant sa 6ème année, le fait qu’il avait prit beaucoup de centimètre aussi, le rendait un peu plus impossant face à son beau-père qui, bien qu’il ne l’appréciait pas, semblait attachés à eux.

« Soyez prudent … »
« M’ouais, m’ouais. » Prenant son balai, il quitta la maison en route vers le Ministère de la magie, la ou il prendrait de la poudre de cheminette pour se rendre a Poudlard.

« Christina… Fait lui comprendre que vous êtes tout ce qui me reste de votre mère… »
« Il le sait. » Un charmant sourire sincère se dessina sur son visage, alors qu’elle prit son balai rose au motif de fraise. « mais il s’en fou. »

Le saluant d’un signe de main enfantin, elle alla rejoindre son frère qui fut déjà bien loin, en route vers l’école… Là ou quelque chose changerait sa vie a tout jamais …
Revenir en haut Aller en bas
 
James Elliot Waltz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ELLIOT Berger Mâle 6 ans
» Morrell James ( Haiti Democracy Project) 202-588-8700
» Davy James' Fiche technique
» With Aristide's return comes hope (Selma James, widow of C.L. R. James)
» All i wanted was you [PV James Stanford]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • Fiche non-Validé-
Sauter vers: