AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sôma Gabriel |Terminé|

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sôma Gabriel |Terminé|   Dim 18 Mai - 16:04


Sôma Gabriel




free music


« Sôma ! Sôma ! Sôma, réponds nom d’un chien ! SÔMA ! »
*Bruits de pas suivis du bruit d’une porte qu’on ouvre en grand*
« Sôma ! Mais bon sang de bon soir, Sôma ! Tu m’écoutes oui ? »
Non, non.. Jamais.. Jamais je ne t’écouterais ! Va-t-en ! Va-t-en !
« Sôma ! Dis moi ce qu’il se passe ! Je t’en supplies, Sô… »
*Bruit d’une gifle qui claque sur une joue*
Ne m’appelle pas comme ça ! Ne me parle pas comme si nous étions proche !
Je ne veux plus t’entendre ! DISPARAIS ! DISPARAIS DE MA VIE !






+ I.n.t.r.o.d.u.c.t.i.o.n.
« Comme un fugitif, on te demande ton nom et ta date de naissance.
Comme un animal, on te pèse et on te mesure. Aucun sens.
Rien d’autre qu’un passe-temps vide de toute essence .. »


    • NOM DE FAMILLE _ Gabriel.
    • PRENOM(S) _ Sôma. Retenez bien son prénom, il ne vous le dira qu’une seule et unique fois. Vous pouvez mettre ou enlever l’accent comme cela vous chante, il n’en a absolument plus rien à faire..
    • SURNOM(S) _ Allez savoir. Certains l’appellent Soso, ou encore Gabriel. Mais la plupart du temps, Soma reste Soma. Il n’aime pas les surnoms.
    • DATE DE NAISSANCE _ Un 8 Mai .. Il est Taureau.
    • AGE & ANNEE _ Il a eut ses 16 ans il y a peu. Il sera en 7° Année à la rentrée prochaine.
    • GENRE _ Ne vous y trompez pas, il pourrait vous en vouloir. C’est un Homme, avec un grand ‘H’ je vous prie.
    • LIEU DE NAISSANCE _ On ne sait pas précisément, mais ce doit être quelque part en Amérique.
    • LIEU DE VIE _ Dans le grand Manhattan, chez Morgan Whisper.
    • NATIONALITE _ Américaine.
    • ORIGINE(S) _ Il est moitié américain, moitié asiatique. Mais qu’à cela ne tienne, sa vie est en Amérique.

    • FAMILLE _ Selon ses dires, il a une très vaste famille. Personne ne sait exactement combien de ‘cousins’, ‘cousines’ il possède, d’oncles ou de tantes, et même de grands-parents. Incompréhensible ? Illogique ? Pas pour lui. Et il est bien le seul a savoir exactement combien de personnes a-t-il pu, ou aurait du, considérer comme sa famille. Ah, mais vous voulez savoir sa ‘vraie’ famille ? L’originelle ? Celle qui l’a mise au monde ? Fallait le dire plus tôt ! lol. Ses parents se prénommaient Ira et Nävis Gabriel. C’était un couple dans le genre musicien de bohème, qui se retrouve trop tôt avec un gosse sur les bras et ne sait pas comment faire. C’est pourquoi Sôma ne les a jamais connus : sa mère a accouchée et l’a directement laissé dans l’orphelinat de l’hôpital. (S’il sait leur nom aujourd’hui, c’est du à une longue histoire qui sera sans doute citée plus tard) Le jeune homme les considère comme morts, et refuse catégoriquement de parler d’eux. S’en suivit alors dans sa vie multitude de familles diverses, toutes plus originales les unes que les autres, dans lesquelles il resta plus ou moins longtemps. Certaines le marquèrent profondément, d’autres moins. Il en garde des milliers de souvenirs, qu’il ne raconte que trop rarement. Il n’est pas spécialement fier de sa vie, mais dans les rares moments de mélancolie, il lui arrive de parler de son enfance et des gens qu’il a apprécié. Nous pouvons sans doute nous permettre de citer quelques personnes importantes, je pense qu’il ne nous en voudra pas… *Vérifie tout de même* Bon d’accord, très peu ^^’… La plus grande aux yeux de Sôma, c’est sans doute Tom Wellington, jeune homme d’une vingtaine d’année avec qui il a vécu près d’1 an, du moins, dans sa famille. C’est l’une des rares personnes non seulement capables de mater et de se faire obéir de Sôma, mais apte à le comprendre. Ses secrets, ses pensées, Tom sait tout de lui ; et vice-versa. Autrement, il y a Rorie Osment, femme d’environ 40 ans, qui l’a couvé comme un poussin et chez qui, même s’il refuse de l’avouer, il aime se réfugier. Faites le vous inviter à boire un chocolat chez Rorie, et c’est qu’il est votre ami à vie ! Lol. Quant à Morgan Whisper, c’est un médecin de 37 ans qui a recueillit Sôma après une de ses ultimes fugues, et qui a finit par amadouer le marsupial (comme il l’appelle) Ils s’entendent bien tous les deux, même si le jeune a le don de l’embêter sur la situation personnelle de son tuteur. Et puis voilà, on va s’arrêter là pour la famille, puis de toute façon… vous aurez le temps d’en savoir plus en lisant l’histoire Wink

    • ANIMAL DE COMPAGNIE _ Un chat. Savez, les trucs stupides à poils plus ou moins longs qui font pas de bruit et qui arrivent à sauter du deuxième étage sans bobo ? Ba c’est ça. Sôma en a reçu un pour son entrée en première année à Poudlard : Petit, fin, tigré de noir. Care, qu’il s’appelle celui-là. Il y accorde plus ou moins d’importance selon le moment, mais cette bestiole est un vrai sauvage avec quoi que ce soit qui puisse ne pas lui plaire.







+ H.i.s.t.o.i.r.e.
« Comme un écrivain, on te demande d'écrire ton Histoire.
tes souvenirs, tes pensées, un travail de Mémoire.
Avant de ne rien faire pour t'empêcher de choir ... »


/1/ « Sôma ? Est-ce que tu m’entends ? » - - « Je sais que tu m’entends. Dis moi, est-ce que tu souhaiterais parler un peu ? » - …Non. - « C’est déjà une réponse. Mais tu sais, tu peux tout me dire. Tu sais que je t’écoute. » - Je sais, Tom. Je sais …


    Je laissai retomber ma tête contre la vitre. La pluie battait celle-ci avec abondance et violence. Comme une forcennée. Comme si elle n’avait que ce but dans la vie. Comme si sa survie dépendait de franchir ou non cette paroi invisible. Les gouttes venaient s’écraser lamentablement dans les coins, avant de glisser sous le vent dut au mouvement de la voiture. Par delà ses tâche illusoires, l’on pouvait observer un paysage gris et froid. D’immenses nuages qui s’amoncelaient au dessus des buildings mal éclairés. Quelques fois, des panneaux clignotant tentaient vainement de se faire voir au milieu de ce temps chaotique. Peine perdue. L’automobile avançait si vite que mes yeux ne captaient rien. Rien. Absolument rien. D’ailleurs, je ne regardai pas tellement. Non. Je n’observai que mon reflet. Du moins, déduisai-je que c’était le mien : un visage pâle et légèrement cerné, pourvu de deux yeux violines incompréhensibles, d’une bouche discrète aux lèvres un peu trop roses, des joues doucement creusées… et une masse de cheveux sombre lui tombant ça et là. Aucun ordre. Aucun sens. Je n’aimai pas me coiffer. Encore moins quand on sortait. A vrai dire, je n’ai jamais aimé les sorties de ce genre. Tom le savait, c’est pour cela qu’il m’accompagnait. Il savait que je n’appréciai pas ces gens. Que je n’appréciai pas cet endroit où on me forçait a passer. Et pourtant, il m’y emmenait… il obéissait. Mais je savais que dès que l’on serait de retour à la maison, il s’excuserait. Il saurait y faire. Il me ferait oublier que je ne suis pas de sa famille. Il me ferait oublier les autres personnes que j’ai bien put croiser. Il me ferait tout oublier… Tom sait très bien le faire, ça.

    Calé dans une veste trop grande pour moi, je prend le temps d’enfoncer mon menton un peu plus dans l’écharpe de laine qui entoure mon coup. Je l’aime cette écharpe. Elle, elle n’aime pas les gens. Pourtant, quand je la prend pour sortir, elle ne se plaint pas. Elle est rayé : de grosses bandes roses pâles mêlées a des grosses lignes bleu marine. C’est Rorie qui me l’a faite. Elle m’a dit que comme ça, je ne me sentirais jamais seul. Ou que je sois. Qu’il y aurait toujours quelqu’un qui penserait a moi. J’aimerais la croire. C’est vrai. Pourtant, j’ai vraiment du mal. Je pourrai vous dire : c’est compréhensible. Abandonné a ma naissance par mes parents, je n’ai vécu que de familles en familles depuis plus de 16 ans et je n’y ai jamais trouvé ma place. Au bien sûr, certaines étaient agréables, je ne le nie pas. Mais que voulez vous y faire. Vous apparaissez un beau jour dans la vie des gens, vous faites comme si cela avait toujours été le cas, puis un beau matin, vous partez pour ne jamais revenir. Quand j’étais petit, je me sentais mal à chaque fois que quelqu’un m’emmenait chez de nouvelles personnes. Maintenant, je n’en ai plus rien à foutre. C’est même moi qui change. Qui fuit. Qui prend l’air. J’en ai marre de ne pas avoir de chez moi…

    Mes yeux se ferment doucement. Je sens la présence de Tom, à côté, qui conduit. Une douce odeur de menthe flotte dans l’habitacle. Je l’imagine parfaitement avec sa cigarette à la bouche. Il fume trop. Je l’imagine, avec ses cheveux sombres propres et biens coiffés, qu’il passe derrière ses oreilles. Je l’entend fredonner sur l’air qui passe à la radio. Un groupe du moment. Je ne sais pas leur nom. Je ne sais plus. Je ne veux pas savoir. Doucement, je me laisse glisser au pays des songes. Doux moment de pause dans ma vie. Et doucement, je sens la main de Tom qui caresse la mienne. Je me sens rassuré. Je sais qu’il est là. Je m’endors…


Dernière édition par Sôma Gabriel le Dim 18 Mai - 18:57, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   Dim 18 Mai - 18:00


/2/ « Sôma ? Tu as sommeil ? » - Un peu. - « Tu veux que je te laisse dormir ? » - Non. Reste encore un peu. - « Tu es sûr ? Tu ne vas pas faire de cauchemars tu sais. » - J’ai quand même besoin de toi. Encore un peu …


    J’enfoui mon visage contre son cou. J’aime quand il est là. J’aime quand il me garde contre lui. Il a toujours peur de me déranger trop. Pourtant, ce n’est jamais le cas. On est assis dans le grand salon de ses parents. Sur le canapé. Sur la table basse, se trouvaient deux tasses : l’une de café, pour lui, l’autre de thé, pour moi. J’ai jamais aimé le café. Tom s’amuse a dire que je dois être d’origine anglaise, pour être ainsi attiré par cette substance bouillante. C’est vrai, je le suis. Il y a près de 5 ans, je vivais dans une famille de médecins. Leur fille, Joyce je crois, m’a apprit l’informatique. Très bien d’ailleurs. Et quand nous sommes allés revoir ma ‘responsable’, comme elle aime se faire appeler, Joyce m’a montré qu’on pouvait accéder a de nombreux fichiers via un ordinateur. On s’est installé dans le bureau, discrètement on a fermé la porte, et je l’ai vu prendre en main la souris avant de voler de pages en pages. C’était la première fois que je voyais mon dossier. Et ce qu’on y a trouvé… je ne m’étais jamais vu en photo auparavant. Jamais vu ma tête de bébé dégarni et bien trop pâle pour être vivant. Jamais vu d’images de moi en train de jouer, ou même, en train de sourire. Bien sûr que les familles où j’étais prenaient des photos, mais j’ignorais qu’elles les envoyaient ici ! Joyce a regardé l’écran, puis moi. Je n’arrivais pas à croire que ce môme qui jouait au ballon avec un grand chien blanc était moi. Ou encore, celui-ci au bord d’un lac, qui donnait a manger à des cygnes. Sinon, celui-ci, pendu à la branche d’un arbre et qui tirait la langue. Pourtant, quand j’ai vu l’image que Rorie à posé sur sa cuisine : quand elle me tient par les épaules, celle où je boude et qu’elle sourit, amusée, j’ai du bien m’avouer qu’il s’agissait de moi. Mes doigts ont frôlés l’écran quelques secondes. En dessous, il y avait même. Je savais pas que ces photos étaient là… Puis Joyce me tira de mes pensées en ouvrant un document texte. « c’est ça qu’on cherche » me dit-elle. Et elle avait raison. Des lettres. Des lignes. Tout ce qu’on pouvait bien savoir sur moi. Et en tout premier : le nom de mes parents. C’est comme ça que j’ai su. Comme ça que j’ai découvert mes origines : Ira Gabriel et Nävis Strockald, anglophones. Il n’y avait pas de photos. C’était dit ‘accouché sous X’ … alors pourquoi y avait-il leur nom ? J’ai sentit une boule dans ma gorge, ainsi qu’une sorte de vent chaud monter en moi. Mais cela a prit fin bien trop vite : On a été obligé de tout refermer. La dame est revenu. Ainsi que ma famille de garde.

    Durant le trajet du retour, je me souviens avoir serré la main de Joyce de toutes mes forces.
    Moi aussi, j’avais une famille. Quelque part …

    Je repris mes esprits. Levant la tête, je pus voir que Tom s’était endormi a côté de moi … je ne put empêcher à un sourire d’apparaître sur mon visage. Tom est beau. Tom… je le considère comme mon frère. Mon grand-frère. J’ai jamais compris comment il faisait pour me parler. Comment il faisait pour que je lui parle. Que je lui dise autant de choses. J’ai l’impression qu’avec lui, je n’ai pas de soucis. Pas de problèmes. Pas d’entraves. Il me comprend. Ouais, j’en suis sûr. Il m’écoute toujours, et me parle lui aussi. Combien de fois ne m’a-t-il répété de faire attention, de me mêler aux autres, de cesser de bouder, de faire confiance, de parler, de me faire des amis et j’en passe. Mais je n’en veux pas, des amis. Je veux rester seul. Et quand je dis ça, il se met en rogne. Une fois, il m’a même frappé. Alors je ne l’ai plus dit. Je sais que c’est important, les amis. Mais je n’aime pas en avoir. Ou plutôt, je n’y arrive pas. Je ne sais pas. J’ai du mal à faire confiance aux gens. Rorie dit que c’est parce que je pense trop. Je me pose trop de questions. Je suis curieux de nature. Elel me dit elle aussi qu’il faut que j’aille vers les autres. Mais surtout : que je cesse d’être désagréable ! C’est pas de ma faute, je n’aime pas qu’on se mêle de mes affaires, et j’ai découvert que la meilleure défense, c’est encore l’attaque. Résultat, je pique. Je mords pas, mais je ne suis pas quelqu’un que l’on peut qualifier de ‘sympathique’. Après tout, je me dis que les gens n’ont qu’à m’accepter comme je suis, je m’en fous. Je m’en fous … Je m’en fous …

    Tout ce que je veux, c’est rester auprès des gens qui me sont chers.




/3/ « Eh, vous connaissez la nouvelle ? Sôma est une fille ! » - … Hum Hum … - « C’est vrai ! Lysbie des Gryff’ l’aurait vu en train de se changer et… »Tu pourrais en parler quand je ne suis pas là ? - « … Sôma ! je t’avais pas vu ! Alors euh, ça b… » *BANG* Dégage avec tes conneries. Les êtres aussi bas que toi ne méritent même pas de ramper sur ce sol…


    J’entends d’ici la voix de Morgan : « SÔMA ! Je t’ai demandé de ne pas te battre avec tes camarades ! » ou encore celle de Rorie mêlée à Tom « On t’as dit de te faire des amis, pas de les envoyer ballader ! TT » Et moi, je les écouterais sans rien dire, observant un objet totalement stupide comme si je m’en moquais. C’est ça. Ca se passera comme ça. Comme toujours. Poudlard est vraiment un ramassis d’être rampants qui ne valent rien. Bien sûr, certains sont bien, d’autres, je les ignorent, mais une grande partie ne vaux absolument rien à mes yeux. Suis-je compliqué ? Oui, je le sais. Je n’aime pas specialement les gens. Je m’entends, des fois, mais cela ne va pas plus loin. Il parait qui en a qui voudraient devenirs proche. Je sais pas d’où leur ai venu cette idée. Peut-être de la pitié ? Ouais, sûrement. Seulement leur pitié, ils peuvent se la foutre où ils pensent. Je ne suis pas quelqu’un à plaindre. Ce n’est pas parce que je ne connais pas mes parents et que je n’ai pas de ‘famille fixe’ que j’en suis malheureux. Les autres ont pas l’air de comprendre qu’on peut très bien vivre sans ça. Je suis d’accord, c’est dur. Et alors ? ce n’est pas avec leur pitié que je vais me montrer plus docile envers eux. Je hais ces gens. Eux qui se veulent gentils. Eux qui croient que le monde est beau et qu’on a tous besoin d’un peu d’aide. J’ai conscience que mon comportement m’éloigne un peu de ce monde, mais je m’en fous. Il y a des gens sympas, des bien plus sympa que moi. Alors, ne venez pas me voir. Il y a peut-être une ou deux personnes dont je me sente a peu près proches. Mais sans plus. Je suis comme je suis : un bête au cœur un peu trop renfermé. Je connais les racontars. J’entends tous les racontars. C’est fou tout ce que l’on entend en s’asseyant dans un escalier… Est-ce à ce point dérangeant que j’apprécie les cheveux un peu longs ? Que je possède les lèvres un peu roses ? Que j’apprécie d’ailleurs le Rose et le gris, mais pas le bleu ? Que je porte des quantité de badges ou de petits accessoires avec lesquels je me sente bien ? Que je ne possède pas de vêtements de marques, leur préférant les habits simples et agréable ? ici, c’est ça : ou tu suis la mode, ou on te met en touche. Fort bien. J’ai ma place sur le banc des remplaçants.

    Je ne pense pas qu’il faille être doué dans quelque chose pour avoir sa place. Morgan dit que je suis doué en batterie, alors que je ne le pense pas. Je tape avec les baguettes, et c’est tout. Tu pose un rythme, trois coups de grosse caisse, pis t’ajoute dessus d’autres instruments et voilà. Tu as du bruit. C’est tout. Je n’ai jamais voulu jouer avec quelqu’un. Je n’ai jamais voulu que quiconque, même, m’entende. Tom me tanne pour que je m’affirme. Mais qu’est-ce que cela m’apporte ? A la place, j’apprends mes cours. Mes sortilèges. Je travaille. Je fais l’élève sérieux… je n’ai rien d’autre à faire, de toute façon. Etre sorcier ? Ok. De toute façon, qu’est-ce que cela peut m’apporter de plus ? Avoir des pouvoirs ne me permettra pas de retrouver mes parents. Pourtant, vous voulez savoir comment Morgan m’a convaincu d’intégrer Poudlard, en Angleterre ? il m’a dit que, là-bas, je pourrais toujours essayer de trainer en ville ou de trouver quelqu’un qui connaisse une famille ‘Gabriel’. Et vous savez ce que j’ai bien put trouver en 6 ans ? Que le nom d’Ira Gabriel est familier des murs de Poudlard. Mon père faisait partit de cette école ! … Je n’en sais pas plus. Mais c’est déjà une excellente nouvelle. Vous ne pouvez pas savoir ce que c’est, tant que vous n’avez pas été séparé de votre famille. Vous ne pouvez pas savoir. Mais après tout, je ne vous demande pas de le savoir. Vous ne pourriez pas. =)

    En tout cas, je suis là. Serdaigle. Serdaigle… Je suis au milieu de ses gens qui se disent ‘spéciaux’. Mais qu’a-t-on de si spéciaux ? Je n’en sais rien. Je suis là, c’est tout


(Désolé pour la longueur, mais je suis d'avantage motivé pour le rp que pour une fiche ^^")






H.o.r.s. J.e.u.x.


    • VOTRE PSEUDONYME _ Dépend Razz
    • AGE / DATE DE NAISSANCE _ 18 ans le jour de la Fête de l'Eté.
    • DECOUVERTE DU FORUM _ partenariat avec un autre où je suis.
    • VOUS LE TROUVEZ COMMENT ? è_é _ Ce smiley est là pour intimider ? XD
    • CITATION _ "Le Meilleur Vient Toujours Après" =P


Dernière édition par Sôma Gabriel le Dim 18 Mai - 20:13, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   Dim 18 Mai - 18:42


Et un dernier post pour dire que c'est terminé Wink
Revenir en haut Aller en bas
Elisabeth McCooper
• Élève 4ème ~ Gryffondor
• Élève 4ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 26
Citation : x The Smile is the Life x
Baguette Magique : x 26.6 cm, bois de Saule, plume de Phénix x
Pur // moldu // mêlé : x Sang Mêlé x
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Enjoué(e)
Poste dans l'école: Journaliste
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   Dim 18 Mai - 20:47

Comme j'aime trop ton prénom, ton nom et le personnage tout court *o*

Welcomeuh ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   Dim 18 Mai - 21:17

    Merci ^^ lol =)
Revenir en haut Aller en bas
Adam Carlisle
{ Admin • ¤ Ex Yan ♠
{ Admin • ¤ Ex Yan ♠
avatar

Masculin
Nombre de messages : 105
Age : 25
Citation : Mouais...
Baguette Magique : 26,2 cm. Bois de ginkgo biloba (résistant). Plume de phénix en son centre.
Pur // moldu // mêlé : Moldu, mon ami.
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 09/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Grognon
Poste dans l'école: Préfet(ète)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   Lun 19 Mai - 19:03

Well... Tout me semble 'Parfait'.
Tu es validé : Serdaigle - 6° Année.
C'est bien sixième ?

Edit : Ah bah septième alors >_< ..Nan finalement t'es bien en sixième o_o.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sôma Gabriel |Terminé|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sôma Gabriel |Terminé|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: • Fiche non-Validé-
Sauter vers: