AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Malicia. L'espoir fait vivre

Aller en bas 
AuteurMessage
Malicia Desatis
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 29
Pur // moldu // mêlé : 'sais pas
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Malicia. L'espoir fait vivre   Dim 4 Mai - 1:52




free music






Nom de famille : Desatis, c’est en fait le nom qu’on m’a donner alors que j’était gosse, le nom d’une famille qui m’a adopter à l’époque… Enfin bref, c’est un nom qui du coup est le mien vu que j’ai pas la moindre idée de ce que peut réellement être mon foutu nom !

Prénom(s) : Malicia, encore une fois c’est ceux de l’orphelinat qui m’ont donner ce prénom, enfin bon, je m’en plain pas, j’l’aime bien… Heureusement d’ailleurs.


Date de naissance : Inconnue, comme je l’ai dit j’ai été trouver et mise dans un orphelinat, donc bon ma date de naissance j’vous souhaite bonne chance pour la trouver.


Sexe (F ou M) : Féminin aux dernières nouvelles…

Groupe sanguin : AB+, enfin c’est ce qu’on m’a dit quand je me suis fait opérer de l’appendicite…


Résidence l'été: Chez Faith, une vieille sorcière qui m'a receillit et qui n'a plus de famille..


Age : 16 ans

Année d'étude : Cinquième


Maison : Gryffondor






Poste au saint de l'école : Rien de vraiment particulier, je n’aime pas trop faire les choses pour les autres, généralement, je les fait pour moi et puis c’est tout… Même si il y a quand même quelques personnes pour qui j’ai envie de me défoncer !

Nombre de piercings/tatouages : Je n’ai que les oreilles de percer. Environ, quatre à cinq sur chaque oreille si je me souviens bien… Oui, c’est ça… Il m’arrive parfois de relier d’un des anneaux que j’y porte à mon collier ras du coup, c’est un truc que j’aime bien, voilà tout. J’ai aussi une fleur de tatouer à mon épaule, personne n’en connaît la signification et je ne veux pas la donner, mais je l’ai depuis le jour où je me suis pour de bon barré de l’orphelinat.


Le prénom qu'elle aurait voulu porter : Aucun, le mien me va à merveille


Le prénom qu'elle n’aurait pas voulu porter : Cherryl… C’est un prénom que je trouve vraiment haïssable et j’ai mes raisons.

Position dans laquelle il dort :
Non mais je vous en pose des questions moi ? Pfff qu’est-ce que j’en sait moi ! Joan me disait que je parlais en dormant… Et même que je chantais parfois… J’aimerais bien voir ça tiens ! Sinon, je peux dormir un peu n’importe comment un peu n’importe où, même si j’ai quand même une préférence pour m’endormir sur le dos (même si je suis encore en désintoxe de dormir dans les bras de quelqu’un). J’ai aussi pris l’habitude de remonter ma couverture jusqu’à mon nez… Quand je peux en avoir bien entendu. Bon, voila c’est tout ce que je sais sur ma façon de dormir ![/center]

Lunettes/verres de contact ? Lunettes, de soleil bien sur, c’est les seules lunettes que je porte et je les ait généralement dès que je sort.


Couleur favorite : Noir et rouge. Ce sont mes couleurs préférer, celle que je porte généralement, mais sinon, il n’y a pas vraiment de couleur que je n’aime pas, je suis pas bien difficile à ce sujet.

Saison préférée : L’automne, j’aime bien l’hiver aussi… Quand je suis à Poudlard… Parce que bon, devoir se trouver un endroit où crécher une nuit c’est assez facile, mais quand il fait que cet endroit soit chaud, c’est déjà plus comique, enfin, ce n’est pas vraiment important, le principal c’est de dire que l’automne est ma saison fétiche.


Nombre de relations sérieuses : J’ai eut deux relations sérieuses, toutes les deux uniques et très précieuses à mes yeux. Elles avaient chacune leurs avantage, l’une était avec un moldu, l’autre était sang mêlée… Tout les trois, nous nous sommes connu à l’orphelinat. Oui, ils se connaissaient.
Depuis toute petite j’ai été dans la même chambre que Mathilde. Math, elle a été ma meilleure amie depuis l’orphelinat, et nous partagions beaucoup… Beaucoup trop peut être… Mais à chaque fois que j’avais besoin d’elle, elle était là… C’est avec elle que j’ai connu ma première expérience amoureuse. Nous étions encore des gamines à l’époque, je ne sais même pas ce qu’il m’a pris encore aujourd’hui… Mais je l’aimais, et je l’aime encore où qu’elle soit. Notre relation a duré jusqu’à l’hiver de notre première année, nous étions alors en France, à Beauxbaton, c’était le printemps, nous nous étions disputé. Je me rappelle que toute l’après midi elle m’avait fuit. Le soir, j’était aller la voir pour arranger les choses, hélas c’était trop tard… En arrivant dans sa chambre j’ai trouver une lettre d’excuse et d’adieu… J’ai courut aussi vite que je le pouvait et j’ai pus lui attraper la main alors qu’elle se jetait dans le vide. Je l’ai agrippé de toutes mes forces en pleurant mais je n’avais pas de prise et elle m’entraînait, alors elle m’a forcé à lâcher et elle s’est écrasée en bas de la tour, souriante alors que moi j’hurlais de désespoir. Après ça, j’ai été comme morte, et ça à durer des mois et des mois.
L’autre… Il s’appelle Timoty, lui aussi à été ave nous à l’orphelinat, c’était notre meilleur ami, mais il a été adopter très tôt... Et contrairement à moi, ils ne l’ont pas renvoyé. J’ai du lui annoncer la mort de Mat’, et je ne sais plus très bien comment, mais c’est à partir de là qu’on s’est rapprocher, il a finit par me quitter pour mon bien, je ne comprend pas ce qu’il a voulu dire par là, parce que moi, c’est lui que j’aime encore… Enfin, je ne désespère pas de comprendre un jour… Et qui sais, peut être à t’il raison, peut être que c’est mieux ainsi… Non… J’y crois pas.


Une mauvaise habitude ? Dans le temps, Mat’ me faisait remarquer que je passait très souvent une main dans mes cheveux. Elle m’a aussi dit que ma façon de m’asseoir l’exaspérait, j’ai toujours une jambe repliée sous moi. Timoty, lui il me dit que je suis trop en recherche de tendresse et qu’elle l’énerve à ne jamais accepter l’aide qu’on veux lui apporter. Par contre, pour les gérants de l’orphelinat, son ex famille d’adoption et ses anciens profs, c’est plus le fait de n’en faire qu’à sa tête et de ne pas écouter les recommandations. Ah et je fume aussi…

Porte-bonheur :J’en ai deux… Vous voyez mon ras du cou ? C’est le dernier cadeau qu’elle m’a fait… Comme ça en quelques sortes elle est toujours là, toujours près de moi, toujours là, à veiller sur moi. D’autre part, j’ai aussi un pull, tout vieux, il est même troué mais je le garderais toujours. Je l’ai piqué à Tim et à chaque fois que je le porte il m’arrive des trucs cool. Je pourrais le porter toujours, mais je veux pas abuser de son pouvoir.


Matière où elle excelle : Etude des moldus (normal quand on a vécu parmi eux) et Soin au créatures magiques.


Matière où elle est nulle : Potion et Métamorphose… Préparer vous à voir des dégâts si vous être dans ma classe et un conseil… Vous approcher pas trop de moi…

Rêve : Pouvoir savoir qui je suis et enfin pouvoir être vraiment moi-même, comme je le veux, où je le veux.


Animal Grêle, une petit ratte blanche qui m’a adopter… Euh que j’ai adopter… Enfin on s’est mutuellement adopter quoi…






Physique du personnage : Comment je suis physiquement ? Et bien… Je suppose que je suis un fille comme les autres, pas vraiment particulière, dans la normal quoi… Je suis assez petite, mais je n’en suis pas pour autant complexer par ma taille, après tout, on dit bien que tout ce qui est petit est mignon alors bon... Comme j’ai la peau toujours pale, on a souvent l’impression que je suis malade ou trop faible, ce qui, bien sur, est tout à fait faux, je suis en pleine santé, c’est juste mon corps qui s’est adapter à mon mode de vie. Même si je suis assez mince, mais pas maigre pour autant puisque je suis tout de même musclée. On peu dire que je suis athlétique quoi. Quand à mes formes, elles sont féminines à souhait, sans portant être trop importante. J’ai un visage assez petit et en ovale. Ce qui ressort le plus dans mon visage, ce sont mes grands yeux dont la couleur vacille entre le bleu et le noir. Ils sont légèrement en amandes et entourés de longs cils extrêmement fins. Ce visage est entouré d’une masse de cheveux bruns qui lui arrivent un peu en dessous des oreilles. Leurs couleurs varient entre le noir et le violet foncé. Ils sont extrêmement lisse et toujours laisser libres. J’ai aussi de longs doigts fins qui se terminent par des ongles eux aussi longs.

Style vestimentaire : Je n’ai pas vraiment de style vestimentaire en particulier, même si je reste une adepte d’un look simple un peu punk ou alors complètement destroy ! Bref, jamais vous ne me verrez sortir dans ma paire d’épaisses et lourdes bottes de cuir noir avec leurs anneaux de métal. A cela, j’ai TOUJOURS des collant résilles, même avec mes uniformes… En fait mon uniforme de cette année est un mélange que j’ai fait entre celui de Beauxbatons et celui de Poudlard, ce qui en fait vraiment une tenue unique au sein de l’école, et les profs ne peuvent pas vraiment se plaindre ! J’ai adopté la jupe de Poudlard et d’ailleurs, l’uniforme est en majeur parti cette école, par contre j’y aie ajouté le sort de cape de nos uniformes de Beauxbatons et bien sur, ma cravate est toujours à moitié défaite.
Sinon, quand je sort, je n’ai pas vraiment de look particulier, ça peut aller du très simple débardeur jupe a des tenue des plus punk et déchirée de partout, mais ça me plaie comme ça et personne ne changera ça !


Plus grande fierté physique : Oula… C’est une question piège ? Je sais pas moi… J’aime pas mal de chose chez moi, même si je suis pas particulièrement imbue de ma personne. Tout d’abord il y a mon tatouage à l’épaule dont je suis extrêmement fière, mais bon, c’est pas vraiment une fierté de mon « vrai physique » alors euh… mes yeux, oui mais yeux et mes cheveux, voila mes deux grandes fiertés. Mes yeux tout d’abord, ils sont ma fierté car des yeux qui change de couleur selon le temps et l’humeur sans même utiliser la magie, ce n’est pas quelque chose de commun avouer le ! Surtout si c’est en passant par à peu près toute les notions de bleu… Toute celle que je connais en tout cas. Mes cheveux, ça c’est pour une autres raison, ils ont en fait une texture parfaite et réponde parfaitement à ce que je veux en faire, quand je les met d’une certaine façon pour me coiffé comme ça et pas autrement, il ne bouge pas et reste comme ça durant des heures et des heures sans se décoiffés même d’une seule mèche ! Oui, c’est ça que j’adore pour mes cheveux, toujours pouvoir en faire ce que je veux quand je le veux.


Caractère/psychologie du personnage :Oula… Mon caractère ? Vous avez peur de rien… Vous voulez vraiment le connaître ? Très bien, comme vous voudrez. Je suis le genre de fille qui peut s’amuser, mais aussi s’énerver d’un rien. Je peux devenir très agressive, voir même violente, on m’a même dit qu’il m’arrivait d’avoir des crises de folies dans ses moments là. Pourtant, je suis en faite quelqu’un de très fragile qu’on peu brisé d’un simple geste si l’on sait appuyer là où ça fait mal… Si l’on fait ça, j’ai tendance à m’enfoncer moi-même dans un gouffre sans fond puisque je n’accepte l’aide de presque personne et si les rares qui peuvent m’aider ne sont pas dans les alentours, alors tant pis pour moi je continuerais à m’enfoncer ? En fait, il n’y a que deux choses qui m’aide a oublier tout mes soucies : Fumer et chanter, même si généralement je ne chante pas en public. Faire du shopping, je n’aime pas ça, chez moi, les courses sont en deux parties. Repérage rapide, achat… Il n’y a pas de période d’essayage qui va durer des plombes et des plombes, ça m’énerve. Sinon, il m’arrive souvent de faire les chose comme il m’en prend l’envie, sans écouter les conseils des autres, si on veux que les choses soient comme on le veux, il faut les faire soit même alors tout ce que je fait je les fait comme moi je veux les faire. Oui, je suis peut être un peu égoïste, mais bon…

Comportement avec son entourage : Vous aimez les questions délicates vous hein ? Et bien, avant j’était à fuir tout le moment, encore aujourd’hui, les personnes qui ne m’inspire pas à l’amitié dès le début, c’est très dur pour elles de m’approcher, il faut entrer dans mon monde en quelques sorte. Je ne suis pas une grande bavarde… Sauf peut être quand je suis bourrer…Je supporte pas de voir que des gens peuvent en trahir d’autre, jusqu’à les piétiner. Quand je vois ça, je peux pas m’empêcher d’intervenir et de prendre la défense de la personne qui est réduit en miette en faisant souvent preuve de violence. Ce qu’on est trop bête pour comprendre la force peut le faire réalisé ! Si je m’attache a quelqu’un je peux tout sacrifier pour son bonheur, que ce soit en amie ou plus… Je suis comme ça, il faut pas chercher à comprendre, d’ailleurs j’essai au maximum de m’énerver contre mes amis ce qui a souvent tendance a provoquer de la casse matérielle. Il y a un truc qui me fait me lier aux personnes, ceux qui ont une vie pourrie ou alors ceux qui sont trop naïf, trop à se laisser faire, je peux pas m’empêcher de les approcher et de vouloir être leur amie pour pouvoir les protéger de ceux qui voudront leur pourrir la vie ou leur forcer la main pour des choses désobligeante. Un bon p’tit ange gardien ? Peut être… Mais ce n’est pas comme ça que je me verrais moi. D’autre part, si je vous fais une promesse, vous pouvez être sur que, même si ça me prend des années pour la tenir, j’y arriverais, peut importe ce que ça peut me coûter de le faire ! Pour moi, une promesse c’est ce qu’il y a de plus sacré au monde alors je ne veux plus jamais faillir à l’une d’entre elle. Par contre, si y’a quelqu’un que je peut pas supporter, vaux mieux pas que je le vois seule à seul ou il risque d’avoir quelques dégât, bien sur je n’utilise jamais la magie pour ça, c’est une chose trop noble pour être utiliser dans des règlement de compte à mon goût.




Dernière édition par Malicia Desatis le Mer 7 Mai - 21:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Desatis
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 29
Pur // moldu // mêlé : 'sais pas
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Dim 4 Mai - 14:57







Style d'activités/Préférences : Je joue de la guitare et je chante, mais toujours quand je suis seule, je ne supporter pas qu’on m’entende quand je joue de la musique. Je n’aime pas qu’on m’entende que voulez vous. Sinon, il y a aussi les journées d’été que je passe avec Tim qui sont une merveille pour moi. Pouvoir être moi-même avec mes qualités comme mes défauts, pouvoir parler sans aucune gêne de tout ce qui peux nous passer par la tête. Sinon, je peux passer des heures à écouter la radio dans rien faire, sans bouger, juste à savourer la musique qui s’écoule doucement sur les ondes.
Du temps de ma première années de Beauxbatons, j’était en faite assez connu à cause de ma musique, c’était Mat’ qui me demandait de jouer, et pour elle, je ne pouvait que dire oui alors bon ma réputation s’est très vite répandu. Et on m’a souvent demandé pourquoi je ne jouais plus depuis « l’incident qui était arrivé à mon amie. Je ne leur ait jamais répondu, à quoi bon…
J’adore jouer aux échecs et aux cartes, c’était les seules occupations qui me plaisait un tant soit peu avant que je ne file de l’orphelinat, je vous laisse deviner la tête que j’ai fait en découvrant ma première carte de sorcier et sorcière célèbre. Et encore mieux, celle que j’ai fait durant ma toute première partie d’échec sorcier avec Mat’. C’était les plus belles partie que j’ai pus jouer, mais même sans elle, c’est toujours l’un des jeux que je suis ravie de pratiquer quand j’ai un moment de libre.


Plus grande fierté mentale : Ce dont je suis le plus fière chez moi ? Mon endurance. Par la je veux dire que je sais sans problème tenir de long moment vis-à-vis de la douleur, même si ça ne m’empêche pas de la ressentir. Mais disons, que j’ai appris à faire face sur le coup et à repousser la douleur à plus tard. Pareillement, je suis très résistante au froid et à la chaleur depuis que je me débrouille pour vivre par moi-même. Mes squatte n’ont ni chauffage, ni climatiseur, alors il faut bien que je m’endurcisse. Quand on vit dans des logements précaires pour avoir un toit, il faut savoir s’habituer à tout endurer, le froid en hiver, le chaud en été… Et en endurant cela, il faut savoir continuer à vivre comme si de rien était pour qu’on ne remarque pas que votre vie n’est pas très légales…

Goût : J’adore la musique, principalement ce qui est punk, rock. Je pourrais passer ma vie à écouter ça sans rien faire d’autre si c’était possible. Il y a donc aussi les échecs qui comptent beaucoup pour moi. J’ai aussi toujours quelques bonbons sur moi et aime plutôt bien faire quelques écart de boisson de temps en temps.


Allergie : Pour mon grand damne, je suis allergique au chocolat, c’est déprimant quand on sait que c’est dans les chocogrenouille qu’on trouve les cartes que je collectionne…






Mon enfance, je n’en ait plus trop de souvenir, tout ça est encore très vague pour moi, ce que je n’ai pas oublier par l’age, j’ai voulu l’oublier par nécessité, pour ne plus souffrir car je n’en pouvait plus de devoir supporter ces souvenirs quand ils vous hante au point de vous en faire souffrir et pleurer à chaque fois qu’il peuvent refaire surface… Pourquoi mes vrais parents m’ont abandonné ce jour là ? Pourquoi je n’aie jamais eut l’occasion de vivre comme les autres… Je me le demande encore et je compte bien avoir mes réponses un jour.

    L'enfance.

    Des éclairs zébraient le ciel et des pleures de gamins vrillaient la nuit, d’un air endormit, la gérante de l’orphelinat était venue ouvrir la porte pour voir ce qu’était ce bouquant, c’est alors qu’elle avait trouver cette fillette endormit, elle avait un moment chercher dans les alentours après les parents, mais non, rien, à croire qu’ils s’étaient volatilisé. Après un moment, la femme avait emmené la fillette jusqu’à un lit libre en faisant attention à ne pas réveiller les autres, elle lui parlerait le lendemain.

    Quand la fillette ouvrit les yeux, elle se rendit compte qu’elle ne connaissait pas ce lieu, et même qu’elle ne savait plus du tout qui elle était…


    « Ey ! Ca y est ! Tu es réveillée ? Dit tu t’appelles comment… »

    « Je… euh… Je ne sais pas… Comment je suis arrivé là ? »

    « Sais pas… T’es arriver cette nuit… Moi je m’appelle Mathilde… »

    « En…enchantée… »


    C’était la première fois qu’elles se parlaient et la conversation ne dura guère longtemps. En effet, la gérante vint trouver notre jeune enfant trouver qui lui expliqua son problème. Rapidement, elle fut appeler Malicia à cause de son caractère farceur. Avec Mathilde elles devinrent inséparables. Mais enfin, arriva un jour où la brune se fit adopter. Elle avait alors sept ans et elle n’y resta que quelques mois, sa famille adoptive était paniquée par les événements bizarre qui arrivaient en sa présence. Elle avait donc rapidement été ramenée et à partir de là, elle avait partagé la chambre de Mathilde qui elle aussi était entourée d’événement inexpliqué.

    « Moi je sais ce qui nous arrive… On est des sorcières… »

    « T’es méchante de me dire ça ! C’est pas vrai ! Je suis pas une sorcière !!! »

    « C’est pas être mauvais Mali ! Mon papa était un sorcier… Et il n’était pas méchant du tout ! »

    « Tu veux dire, que la magie existe vraiment ? »

    « Oui… Mais faut pas le dire à Timoty… C’est secret ! »


    Bien entendu, le secret ne dura qu’une semaine, Timoty était toujours avec elles et puis, un gamin à toujours tendance à être trop bavard. Enfin, pour une fois, ce n’était pas bien grave, puisque même si le gosse était un moldu, il était passionné par la magie et était toujours enjoué de ce que ces amies faisaient. Tim se fit rapidement adopter, mais il revenait voir ses amies tout les week end, ils étaient mignons tout les trois, mais ils étaient trop liés… Une sorte de triangle amoureux en quelque sorte… Plus le temps passait, et plus la jeune femme venait à s’inquiéter du pourquoi ses parents l’avaient abandonner. Mais non, elle n’arrivait pas à trouver, même en faisant tout les efforts possible pour ça. C’était trop tard peut être… En tout cas, elle espérait être capable de le savoir un jour. Timoty et Mathilde eux n’ont pas le même problème. Les parents de Timoty était alcoolique et c’est pour ça qu’on leur à ôter la garde de ce dernier. Les parents de Mathilde eux sont mort, mais Malicia n’a jamais su comment ça c’était passer. Il n’y avait qu’elle qui ne savait absolument rien sur elle-même…

    Fin de la description de l'enfance.


Mon enfance s’est donc passer dans la joie et la bonne humeur… Ou du moins c’est toujours ce que je laissait voir à mes amis et quand ils voyaient que ça n’allait pas, ils faisaient tout pour me faire rire, c’était vraiment très agréable de savoir qu’on pouvait toujours faire confiance à ses amis. C’était et ça avait toujours été mes deux plus précieux trésors. Mathilde et Timoty étaient la famille que je n’avais pas pus avoir jusqu’à maintenant. Mais ma vie ne faisait alors que commencer.



Mon adolescence, je crois que j’ai eut ce qu’on peut appeler une adolescence rebelle, et bien entendu je l’ai encore maintenant… Timoty a toujours été là pour m’empêcher d’aller trop loin et d’entraîner Mat’ dans ma chute, c’est un vrai trésor, mais bon, c’est aussi lui qui m’a aider a me reprendre quand le pire cauchemar de ma vie s’est réaliser et il m’a aussi conseiller de me reprendre en main et de ne pas me laisser abattre, si je ne pouvait pas retourner à Beauxbatons, je devrait aller ailleurs finir mon cursus...

    L'adolescence.

    « Mali ! Attend nous ! »

    « Révise tes classique Tim ! Quand on fait la course on attend pas les autres ! »


    Les deux filles éclatèrent de rire, laissant le garçon grogner derrière elles. Timoty avait beau être « l’homme fort » de la bande, il était le moins douer en sport et se faisait toujours battre à plat de couture par Malicia. A l’endroit où ils avait fixer l’arriver la jeune femme éclata de rire et quand Mathilde la rejoint, elle lui tapa dans la main. Puis, elles attendirent l’arrivée du jeune homme et Mat’ sourit franchement.

    « T’as perdu ! Tu sais ce que ça veut dire! »

    « Ouais… Je pais le repas, ça va j’ai de la mémoire… »

    « Allez soit pas mauvais joueur Tim, c’est toi qui avait proposer de décider de qui paierait comme ça à l’époque… »

    « Ouais, mais c’était avant de savoir que j’était amie avec des fusée ! »


    Nouvel éclat de rire parmi les filles qui choisirent une table et s’y installèrent tranquillement. Ils parlèrent encore quelques instant avant que leur commande ne leurs soient servit, puis les filles s’entreregardèrent. Puis elles hochèrent doucement la tête.

    « Tim, va falloir que tu apprennes à vivre sans nous… »

    « Hein ? »

    « On sera pas là jusqu’à l’été prochain… »

    « Hein ? »


    Elles éclatèrent de rire et Malicia posèrent la lettre qu’elles avaient eut de Beauxbatons sur la table. Il la pris, et la parcourut des yeux un long moment.

    « Ey ! C’est génial les fille !!! »

    « Désolées de t’abandonner »

    « Vous le faites pas, mes parents ont voulu me mettre en internat cette année… »

    « Ah… Ok… »


    Et voila une nouvelle année qui commençait. Leur première année. Mais de cette année, Mathilde ne revint jamais. D’ailleurs, à son arrivée, Malicia s’était enfuit pour disparaître dans la nature. Cela avait duré deux semaines avant que Timoty ne le retrouve ? C’est alors qu’avait commencé leur relation. Ils s’étaient mutuellement aidés à se remettre de la mort de leur amie. Ce n’était que parce qu’elle l’avait lui que Malicia retourna à l’école de sorcellerie une fois la fin de l’été arrivée.

    Le temps continua de passé, mais jamais Malicia ne remit les pieds à l’orphelinat. Parfois, elle allait passer la nuit chez les parents de Timoty, d’autres fois, elle préférait se débrouillée seule pour ne pas être un poids pour lui et sa nouvelle famille. Alors, elle squattait des appartements vides, déménageant assez souvent pour qu’on ne la retrouve pas. Chaque année elle reprenait les cours comme si de rien était. Alors qu’elle allait entrer en quatrième année, elle fut recueillie par une vielle femme, elle était resté dans la cabane de jardin de cette dernière et s’était fait repérer au matin.

    Par chance pour elle, cette vieille femme l’avait recueillit, c’était aussi une sorcière, elle pouvait donc comprendre sans peine sa vie et ses problèmes. C’était par solidarité que cette femme l’avait recueillit. La solidarité sorcière était quelque chose d’assez sacrée. Mais, dans le même temps, Timoty avait rompu avec elle et c’est sans motivation qu’elle était retournée à Beauxbatons. Après encore quelques temps, la vieille femme avait vu tout ce désarroi venant de la jeune fille. Elle lui avait alors proposer de la transférer ailleurs pour que ses souvenirs ne la hante plus. C’est comme ça que Malicia a été transférée à Poudlard cette année.


    Fin de la description de l'adolescence.


Cette vieille femme, Faith, m’a donc en quelque sorte adopter. J’ai par la suite appris qu’elle n’avait jamais pus avoir d’enfants… Voila peut être pourquoi elle avait tout de suite tout fait pour moi. Peut être que, du coup, je deviendrais son héritière quand le moment viendra. Mais bon, j’espère que ce sera quand même le plus tard possible car je l’adore, elle est tellement gentille. Maintenant, Mathilde est morte et Timoty est redevenu officiellement un simple ami pour quand je rentre l’été. Ma vie a donc pris un nouveau tournant. J’espère qu’elle continuera ainsi et que je pourrais comprendre ce qui a poussé ce cher Tim à mettre fin à notre relation… Peut être un jour… J’espère…



Dernière édition par Malicia Desatis le Mar 6 Mai - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Desatis
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 29
Pur // moldu // mêlé : 'sais pas
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Mar 6 Mai - 19:41










En ce qui concerne mes études… Ce n’est pas vraiment le meilleur qu’on puisse voir… J’ai toujours enchaîné les heures de colle, je n’ai jamais vraiment été à cheval sur le règlement, en fait, je suis plutôt du genre à l’enfreindre… Dès ma première année j’ai fait partit de la radio, mais après la mort de Mathilde ça n’a plus jamais été pareil… Je ne prenais plus plaisir dans les activités que je pratiquais à l’époque… J’ai plus d’une fois voulu arrêter les cours, mais je ne l’aie jamais fait, Tim et Faith m’en ont tour à tour empêché… C’est pour eux seul que je me bat maintenant, pour continuer mes cours et obtenir mes ASPICs quand viendra le temps des examens finaux.

    Les Etudes.

    Après qu’elles aient reçu leurs lettres d’inscription à Beauxbatons, Malicia et Mathilde avaient été forcer d’abandonner leur ami pour aller en cours afin d’étudier la sorcellerie, comme le disait les moldus. Tout se passa bien au début, ellespartageai le même dortoir, et, bien souvent, le même lit… C’était normalement interdit, mais on craignait trop d’énerver Malicia en le lui reprochant. Oui, dè sa première année, la jeune fille était crainte, car elle n’hésitait pas à faire usage de la force quand elle le jugeait utile. Mathilde avait même réussit à encourager son amie à faire partie de la radio augmentant ainsi encore un peu sa popularité. Même crainte, Malicia était aussi admirer et respecter grâce à sa meilleure amie qui était aussi sa petite amie.

    Mais Mathilde avait du succès auprès des rares garçons de l’école, et Malicia était d’une jalousie maladie. C’est ainsi que la brune qu’était l’enfant trouvée et la rousse qu’était l’orpheline se disputèrent de plus en plus souvent. Mais un jour, à bout de nerf, Mali avait annoncé à sa copine que tout était finit entre elles. Bien sur, ces mots, elle ne les pensait pas, mais c’était sa colère qui avait parlé. Le soir même c’était finit, la tragédie était arrivée. Malicia n’avait pas été assez forte pour la retenir. La fille aux origines inconnues avait passé le reste de son année à l’infirmerie. Sans Mat’, à quoi bon continuer, se disait elle.

    Quand elle eut passé ses BUSEs, qu’elle obtint de justesse par dieu sait quel miracle, l’école informa sa nouvelle tutrice qu’il serait sûrement préférable pour elle de changer d’établissement. Ainsi, son esprit ne serait plus focalisé sur la mort de Mathilde et elle pourrait rattraper ses résultats et passer à autre chose. Enfin, quelque chose qui puisse calmer son sale caractère fraîchement gagner surtout. Ce n’était pas vraiment très évident.

    Faith avait donc décidé de faire transmettre son dossier scolaire à Poudlard puisque sa petite protégée était devenue parfaitement bilingue. C’est donc ainsi que Faith et elle ont transplaner à Pré-au-lard en cour d’année, elles n’avaient pas pus effectuer les démarches plus tôt. On dit à Malicia qu’elle serait placée dans la maison Gryffondor au bout d’une infiniment longue entrevue. Elle avait hoché la tête. En fait, elle, elle s’en fichait comme de sa première paire de chaussette. Cette année, elle commençait une nouvelle vie et c’était tout ce qui comptait… en apparence.


    Fin de la description des Etudes.


Beauxbatons… C’est là que j’ai passé mes cinq premières années et le début de celle-ci… C’est là que j’ai vécut mes plus doux rêves, mais aussi mes pires cauchemars. Même si, à partir de cette année, je vais continuer mes études à Poudlard, je resterais toujours extrêmement liée à Beauxbatons. Après tout, cette école a été le premier lieu où je me sentais chez moi, le premier lieu que j’ai considéré comme ma maison. J’ai promis à Timoty et à Faith de tout faire afin de terminer mes études.



On me demande de raconter un anecdote ? … Et donc, un fait marquant qui a fait de ma vie ce qu’elle est, mais hélas, je n’ai pas qu’une anecdote, en fait, il y a trois événements majeurs qui ont changé ma vie. Le tout premier a été la mort de ma très chère Mathilde. Ce n’est pas facile de garder le même rythme de vie quand on a commencer à vivre que pour réaliser les rêve d’une personne qui disparaît devant vos yeux. Même avec toute la volonté du monde, il faut du temps pour se reprendre.

    Anecdote 1

    « Cavalier en H7 »

    Le cavalier avait alors avancé dans la case que Malicia avait énoncée, il y eut alors un grincement sonore. L’arme de la pièce d’échec s’abattit sur un fou de l’autre couleur et elle pris sa place.

    « Echec. »

    « Hn… Tu m’énerves... »


    Elle avait indiquer un mouvement à la pièce qui protégea ses dernière rempart alors qu’un garçon approchait d’elles.

    « _Ey ! Mathilde ! Salut ! »

    « Hn… Salut… »

    « _Dis… Ca te dirait de sortir avec moi ? »


    Elle ordonna rapidement à une pièce de bouger et se leva d’un bon

    « Echec et mat, j’ai gagné. »

    La pièce maîtresse majeure s’effondra et de nouvelles pièces remplaçaient les détruites. Malicia remonta aussitôt dans le dortoir en pestant contre ce week-end.

    « _Ey… Il lui prend quoi à elle, elle est tarée ou quoi ? »

    « Pfff… T’as pas assuré là Morgan… Me demander ça devant elle… »

    « _Et alors ? C’est pas ta petite amie ! »

    « Bah… Si justement… »


    Le garçon l’avait fixé, les yeux écarquillés. Dans le même temps, Mathilde avait été retrouver son amie dans le dortoir. Elle lui avait alors passer un bras autour des épaules, mais Malicia s’était vivement dégagée et lui avait lancé un regard noir.

    « J’en ai marre de devoir supporter tout te amoureux transit Mat’, c’est finit. T’en fait pas, tu trouvera vite mieux que moi, de toute façon t’as déjà le choix. »

    « Mais… »

    « Oh ! Liasse tomber ! C’est bon, te justifie pas, vis ta vie ! »


    Et sans lui laisser le temps de répliquer, elle avait filé alors que Mathilde la regardait juste partir, des larmes ruisselant sur ses joues pales. Ce soir là, Malicia avait fait son boulot, comme d’habitude, et comme toujours, cela l’avait calmer. Quand elle était revenu au dortoir pour lui présenté ses excuse, elle n’avait trouver d’un mot.

    Citation :
    Malicia,

    Comme chaque soir je t’ai écouté à la radio, tu étais splendide. Malheureusement, c’était la dernière pour moi…

    Le cœur de Malicia s’était serré. La plus haute tour, vite ! Toujours la lettre en main, elle avait courut comme si elle avait eut un détraqueur aux fesses. Arrivée en haut, elle la vit passé par-dessus la balustrade et, sans réfléchir, elle s’était jetée sur le rebord de la tour et, le torse dans le vide, avait refermer sa main sur le poignet de son amie. Mathilde était tout de même plus lourde qu’elle en avait l’air, mais Malicia faisait de son mieux pour tenter de la hissée à nouveau sur la tour.

    « Laisse tombé Mali… Tu n’arriveras pas à nous tirez de là toutes les deux. Mieux vaus que toi tu t’en sorte au lieu que je t’entraîne dans ma chute. »

    « Non ! Je ne te laisserais pas tomber mat’ ! Tout ça, c’est de ma faute ! »

    « Ne t’en veux pas… Je te pardonne. Mais tu ne pourras pas me sortir de là, sauve toi… Je t’aime… »


    Malicia était alors retomber asse sur la tour, comme dans un état second, des larmes ruisselaient sur ses joues. Mathilde était morte au bas de la tour. Une fois le matin venu, elle était toujours dans la même position. Elle entendait vaguement des vois autour d’elle.

    « -Alors c’est là qu’elle était… »

    « ~ Elle a dû assister à ça… C’était sa meilleure amie vous savez. »

    « -Oui… En attendant elle est en état de choc. Il faut t’emmener à l’infirmerie en attendant qu’elle se reprenne. »


    Quand elle avait repris conscience, Malica avait fondue en larmes, et ses crises de larmes avaient durées des semaines…

    Fin de la description de l'Anecdote 1


Et voilà donc comment j’ai perdu ma meilleure amie et celle qui avait été mon premier amour à cause d’une idiotie dont je suis l’auteur. Depuis ce moment et jusqu’à maintenant, je n’ai plus jamais eut que des faux sourires, je ne prenais même plus plaisir à chanter en public. J’étais devenu beaucoup plus sombre, nostalgique et discrète. Comment sourire quand votre soleil à disparut ? Comment rire quand on est perdu dans la nuit ? C’est en tout cas l’événement majeur qui a fait de moi la fille taciturne que je suis devenu à partir de ce jour que je viens d’évoquer.



Le second événement qui m’a vraiment manqué, il est arrivé il y a maintenant un peu plus d’un an. A cet époque j’était déjà à changer à changer de squatte quasiment tous les jours, mais j’était loin de me douter que les grasse matinée que je pouvait m’y accorder parfois pourrait me faire pincer… Et encore plus que de penser que ce pinçage serait à mon avantage par la suite. Bref, comme tous les soirs, j’avait filer sans dire à Timoty où j’allait, même si on sortait ensemble, j’était toujours insaisissable et ça avait parfois tendance à l’énerver, mais moi ça me faisait rire… Enfin, là n’est pas la question…

    Anecdote 2

    Malicia s’était endormit, roulée en boule dans un abri de jardin, elle avait erré à la recherche d’un autre abri jusqu’à deux heures du matin, mais elle n’avait finalement trouvé que ça. Elle avait donc fermé la porte par magie et s’était emparer d’une bâche qu’elle avait trouvé pour s’en faire un matelas. C’est dans ces circonstances que, totalement frigorifiée par cette fraîche nuit, et totalement trempée par la plus, elle s’était endormit, roulée en boule sous ce toit de fortune. Ce n’était pas très confortable, mais elle s’y était habituée, et puis au moins elle n’était pas sous la pluie pour dormir…

    La nuit avait été calme, bercée par le doux clapotis de l’eau sur le toit, rien n’avait troublé le sommeil de la jeune fille qui ignorait toujours son passé. Mais une fois le matin arrivé, elle fut réveillée par un rayon de soleil en plein visage, elle grogna et se cacha sous sa veste pour prendre le temps d’ouvrir les yeux sans être blessée par la lumière. Pourtant elle avait bien fermé la porte hier alors pourquoi ce soleil venait l’agresser… Mais si elle avait fermer la porte que…

    Les yeux exorbiter, la jeune femme se leva d’un bond et son regard se posa sur une femme assez âgée. Impossible, elle avait fermé la porte avec de la magie ! Comment avait elle pus ? C’est alors que son regard avait glissé sur la main de la femme qui tenait… une baguette. Ca expliquait beaucoup de chose… Mais elle allait avoir des problèmes…


    « Vous êtes qui ? »

    « Je te trouve un peu gonflé de demander ça alors que tu es chez moi petite… Et en plus tu as fait un usage interdit de la magie, heureusement que tu l’as fait chez une sorcière sinon tu aurais été renvoyé de ton école… »


    La jeune fille était devenue écarlate, cette femme avait raison. Elle avait faillit faire une erreur fatale… Elle baissa un peu la tête et se mordit la lèvre, c’était vrai aussi qu’elle avait été plutôt gonflée de lui demander ça…

    « Allez, viens gamine, je vais te préparer un bon petit déjeuner et tu vas m’expliquer ce que tu faisais dans mon abri de jardin. »

    « D’accord Madame… »

    « Faith, je m’appelle Faith »


    Malicia n’avait rien ajouter, et plongeant ses mains dans ses poches avant de la suivre jusqu’à chez elle avait de s’asseoir tranquillement à sa table. Elle avait fixé son regard sur le bol de café qu’elle lui servit et y ajouta un nuage de lait. Mais, elle ne voulait pas parler, alors Faith avait fait de son mieux pour la détendre. Au final, Malicia s’était confié à elle, lui expliquant tout, absolument tout ce qu’elle avait vécu, pourquoi ? Ca, la jeune femme aurait été incapable de le dire. En tout cas, quand Malicia eut finit son repas, Faith en savait autant qu’elle sur elle-même.

    Ce qui se passa par la suite non plus elle n’aurait pus le dire, Faith avait été voir le ministre de la magie en personne pour l’adopter et elle l’avait logée chez elle. Elle avait même demander à voir Timoty…


    Fin de la description de l'Anecdote 2


Elle voulait voir Timoty, et elle l’a vu, d’ailleurs, à ma grande surprise ils se son tout de suite bien entendu tout les deux. Ca m’a fait plaisir de savoir que mon copain et ma « grand-mère » se plaisait… Faith était fasciné par ce moldu qui adorait la magie sans même vraiment connaître ce qu’elle était. Timoty, lui était fasciné par cette vieille sorcière qui devait en connaître beaucoup sur le monde de la magie. Voilà comment moi, la fille qui depuis son arriver à l’orphelinat était dénuée de souvenir, je me suis retrouver avec une famille qui m’aimait comme elle le pouvait…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Desatis
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 29
Pur // moldu // mêlé : 'sais pas
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Mer 7 Mai - 8:33










Voila enfin mon dernier souvenir marquant, ma dernière anecdote, et aussi celle qui me trouble le plus maintenant. Il y a ses paroles de Timoty… parfois les histoire de cœur n’étaient vraiment pas toujours évidente. Je sortais avec mon moldu depuis quelques années, et je dois bien avouer qu’il m’a fait reprendre du poil de la bête, c’est grâce à lui que j’ai recommencé à jouer de la guitare et à chanter. Même si, à présent, ce n’est que devant Faith ou lui, ou encore lorsque je suis seule. Mais le destin n’était pas fait pour être ainsi, il allait bientôt devoir suivre son cours autrement.

    Anecdote 3

    La nuit était longue. Malicia bailla. Non, la nuit avait été longue, elle était passée à présent. Toujours dans les bras de Timoty, elle s’était blottit contre lui, mais lui, il n’avait pas bouger d’un pouce. Voila quelques jours déjà que le jeune homme était plus distant, Malicia ne comprenait pas vraiment pourquoi. Elle passa doucement sa main sur sa joue, puis s’amusa à boutonner et déboutonner l’un de ses boutons de chemise. Elle vint ensuite doucement posé un baiser dans son cou avant de le regarder dans les yeux.

    « Timoty… Il y a un problème petit chat ? Tu n’as pas l’air dans ton assiette… »

    « Qu’est-ce qui te fais dire ça ? Non, tout va très bien princesse, ne t’en fais pas. »


    Elle lui avait alors donner un violent coup de coude dans les cotes. C’était pour lui indiquer qu’elle n’aimait pas et n’avais pas et n’avait jamais aimer qu’il lui mente.

    « Arête ! Pas à moi ! Je te connais Timoty. Explique moi ce qui te pose problème, je pourrait peut-être t’aider. »

    « J’ai peur que tu le prenne mal princesse. Ce n’est pas des plus agréable à entendre. »

    « Dit toujours. Ca ne peut pas faire de mal. »


    Elle lui avait alors pris la main, entrelaçant doucement ses longs doigts fins à ceux de l’homme. Il la connaissait, il savait qu’elle ne laisserait pas tomber de ci tôt. Il avait donc soupirer et l’avait doucement prise dans ses bras.

    « Tu veux vraiment le savoir ? »

    « Oui, je veux, je veux, je veux… »


    Tim avait alors eut un sourire amuser, puis il lui avait passer doucement une main dans les cheveux.

    « Bien… Tu sais Malicia. Depuis Mai je me pose beaucoup de questions sur nous… Et je crois que c’est pas de l’amour entre nous… Enfin, pas ce genre d’amour là en tout cas… »

    « Que… Qu’est-ce que tu veux dire ? »

    « Que je pense que c’est plutôt de l’amour fraternel que nous avons l’un pour l’autre et pas celui que nous pensions toujours avoir l’un pour l’autre. »

    « Je… je comprend pas ce que tu veux dire Tim… »

    « Tu comprendras sûrement, quand le moment sera venu sûrement… En attendant, je veux que tu me promettes une chose. »

    « Quoi ? »

    « Que si tu deviens proche avec quelqu’un tu ne t’inquiétera pas pour moi et tu sortira avec. Ne t’en fait pas pour nous, quoi qu’il arrive nous resterons toujours amis princesse. »


    Malilcia l’avait regarder sans comprendre, elle s’était contenter de le regarder, les yeux écarquiller et silencieuse. Elle n’arrivait pas à comprendre pourquoi il lui avait demander de lui faire cette promesse. Enfin, ça collait bien à la personnalité de Timoty, si il lui demandait de faire c’était sûrement pour son bien. Elle s’était alors laisser retomber allonger sur le lit a coté d’elle. Et lui, il s’était redresser, se tournant à demi vers elle et la fixant d’un regard transperçant.

    « Promet le moi, s’il te plais Malicia… »

    « Bon… D’accord, si tu veux… »

    « Dis le moi s’il te plais…. »

    « Je te promet de faire ce que tu as dit. »


    Il avait sourit, puis s’était lever, maintenant, ils étaient juste de simples amis… Plus rien d’autre !

    Fin de la description de l'Anecdote 3


Cette promesse, je n’en ait toujours pas saisit le sens à présent. Peut être un jour, en attendant, lui et moi somme redevenu de simples amis et Tim est toujours là pour me conseiller quand il en a besoin, même si il n’arrive toujours pas à s’habituer au fait que je lui écrive par hiboux quand je suis à l’école. Quoi qu’il en soit, c’est cette dernière anecdote qui achève de faire de moi la personne que je suis et j’espère pouvoir un jour comprendre ce qui a pus me pousser à être comme ça. Et voila comment il faut que maintenant je m’habitue à ma nouvelle vie qui commence à Poudlard.





Epouventard : Ce qui me fait le plus peur c’est de ne pas être capable de satisfaire le rêve de Mathilde à mon sujet, mais ce n’est pas ça que me montre mon épouventard. Ce qu’il me montre, c’est une brute qu’il y avait à l’orphelinat et qui voulait s’accaparer mon amie…

Patronus : Mon patronus ? C’est un immense guépard donc la fourrure est marquer par des taches un peu plus sombres.


Baguette : Ma baguette mesure vingt cinq centimètre, elle est en bois de saule. En son cœur il y a une plume et une griffe de griffon, mêlées à une goutte de sang de dragon.


Odeur de l’Amortencia pour elle : Pour moi ce philtre à une odeur de chocolat mêlé à du caramel… Ca sent trop bon !!!

Sort préférer : Assurdiato, pour pouvoir chanter comme je veux sans avoir à me soucier que les personne dont je ne veux pas être entendu m’entendent…


Animal fétiche : J’adore les griffon dans les animaux magique, mais si je dois choisir parmi les animaux normaux, mon choix se porte plus sur le Guépard ou le loup.




Votre pseudo : Katsuri(-chan), chrysa-chan, Anaon, y'en a énormément comme ça ^^"

Votre âge/date de naissance : j'aurai 20 ans le 8 Aout, à vous de faire le calcul.


Comment avez-vous découvert le forum ? J'y joue déjà deux autre perso ^^"


Vous le trouvez comment é_è ? Super!!!

Autre : Forum génial. Admins géniaux. Membres super ^v^. Univers parfait! Je vous adore!!


Citation : "Avant de regarder la paille dans l'œil de ton voisin, regarde la poutre dans le tiens"




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dorian O'Hensey
► Directeur ◄
° Je vous ai a l'oeil °
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Mer 7 Mai - 21:37

Quel ... Énorme fiche ! XD
Bienvenu a bord, Malicia !
Alors, je n'ai rien a redire sur ta fiche. Je ne suis pas étonner, je m'attendais a ce style de fiche de ta part ! ^^

Alors je te valide directement !
Cinquième année, Gryffondor!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Malicia Desatis
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 68
Age : 29
Pur // moldu // mêlé : 'sais pas
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Switchingien(ne)
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Mer 7 Mai - 21:42

Thank you, mais j'ai ait peut être un peu trop fait XD enfin bon c'est fait ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stella Pervessie
• Élève 5ème ~ Gryffondor
• Élève 5ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 5
Age : 25
Citation : De la haine a l'amour , il n'y a qu'un pas
Baguette Magique : 24 cm bois de saul-pleureur , méche de vélane
Pur // moldu // mêlé : Pur
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 02/05/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Lunatique
Poste dans l'école: Quidditch - Poursuiveuse
Bloc-Note:

MessageSujet: coucou   Mer 7 Mai - 21:48

bienvenu a toi sur ce forum ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elisabeth McCooper
• Élève 4ème ~ Gryffondor
• Élève 4ème ~ Gryffondor
avatar

Féminin
Nombre de messages : 81
Age : 25
Citation : x The Smile is the Life x
Baguette Magique : x 26.6 cm, bois de Saule, plume de Phénix x
Pur // moldu // mêlé : x Sang Mêlé x
<b>Maison</b> : <span style="color: rgb(204, 51, 0);">Gryffondor</span>
Date d'inscription : 03/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Enjoué(e)
Poste dans l'école: Journaliste
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   Ven 9 Mai - 14:39

*o* Oooooooh j'adore ton perso' *o*

( Y a trop de personnages géniaux ici >____< )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Malicia. L'espoir fait vivre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Malicia. L'espoir fait vivre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✖ Administration du Forum ✖ :: ✖ Le vieux Grimoire :: • Gryffondor-
Sauter vers: