AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dean Stanton

Aller en bas 
AuteurMessage
Dean Stanton
• Élève 6ème ~ Serdaigle
• Élève 6ème ~ Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 26
Citation : Degage...Et marche à l'ombre
Baguette Magique : 23cm contient de la poudre de soleil noir
Pur // moldu // mêlé : moldu
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 30/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Guitarisque ~ Blast
Bloc-Note:

MessageSujet: Dean Stanton   Mer 30 Avr - 1:36

/ Informations générales /

    Nom de famille : Stanton
    Prénom(s) : Dean
    Date de naissance : 22 Decembre 1991
    Sexe (F ou M) : M
    Signe Astrologique/chinois : capricorne / Chèvre
    Groupe sanguin : O-
    Résidence l'été: Chez sa tante en Ecosse
    Année d'étude : Actuellement en 6eme
    Maison : Serdaigle
    Nationalité : Anglaise


/ Informations secondaires /
    Poste au saint de l'école : Quidditch, Guardien ( si possible )
    Nombre de piercings/tatouages : 8 Piercings ( trois à l'oreille gauche, un à la lèvre inférieur, deux à l'arcade gauche, deux à l'oreille droite ), un tatouage ( un as de pique un rien en dessous de la ceinture )
    Le prénom qu'il aurait voulu porter : Jack
    Position dans laquelle il dort : Dans une baignoire
    Lunettes/verres de contact ? Rien du tout
    Couleur favorite : bleu nuit
    Saison préférée : l'automne
    Nombre de relations sérieuses : Aucune
    Une mauvaise habitude ? Consomme régulière de la drogue, accès de violence...
    Porte-bonheur : la croix qu'il porte au cou


/ Description du personnage /

    Physique du personnage : Physiquement, le premier détail qui flash chez ce jeune homme c’est justement son physique. Il paraît beaucoup plus âgé qu’il n’en est. Rien que son physique lui rend quelque chose emplit de charisme, très grand, il mesure 1 mètre 78, cependant, plutôt maigre…On voit directement qu’il ne se nourrit pas autant qu’il ne le devrait. En bref, quand on le voit, on a pas vraiment envie de se ramasser un coup de ce garçon car on sait que sa risquerait de faire super mal malgré qu’il semble faible.
    Ce jeune homme a souvent l’air fatigué, et de mauvaise humeur. Et pour cause, loin d’être particulièrement agréable, son physique exprime simplement ce qu’il n’est pas réellement. Consommant de la drogue très régulièrement, cela à tendance à ce voir au niveau de ses traits. Ayant teint ses cheveux dans sa couleur favorite, il passe un certain temps à les coiffé pour mieux les décoiffé ensuite. Il possède toujours une croix autour du coup, souvenir éternel de ses parents emportés.

    Il a toujours aimer nourrir les rumeurs sur son appartenance à un gang, cela l’amuse quelque peu même si il n’en montre rien de réel. Toujours assez mal habillé voir qu’a moitié habiller, il se montre assez négligé et immature. Dean est la réincarnation même du mot : Charisme.
    C’est quelqu’un qui a énormément d’influence, sa violence habituelle lui donnant une certaine réputation qui lui permet de tenir la plus part des gens à carreau.

    Il possède diverse percing et ses bras musclés prouve qu’il joue de la batterie, d’ailleurs, c’est un très bon joueur de batterie, il passe énormément de temps à jouer et emmène sa batterie partout où il va.
    Style vestimentaire : Habituellement, un vieux t-shirt et un vieux jean's, Dean est très loin d'être un féru de mode, il n'aime pas particulièrement appartenir à un mouvement et préfère donc ressemblé à rien. Même si quelque fois, il lui arrive d'être plus ou moins potable au niveau style vestimentaire mais il faut bien avouer que cela devient assez rare.
    Plus grande fierté physique : ses yeux

    Caractère/psychologie du personnage : Violence... C'est le maître mot de ce garçon. Faire du mal et avoir mal est l'une de ses uniques sources de jouissance. Il aime l'excès, et s'y complaît. Il fait peur, par son allure extravagante et extravertie. Marginal, quand on ne le connaît pas on ne l'approche pas. Il a une réputation des plus salées. Nombres d'élèves ont subit ses attaques ou ses pulsions gratuites. C'est un sadomasochiste à l'état pur. Il ne vit que pour ressentir la douleur, qui fait partit intégrante de son être. Il ne comprend pas que cela peut avoir des répercussions graves, tant pour lui que pour les autres. Il ne fait pas attention à ces détails, il vit dans une bulle bien à lui. Il n'a pas vraiment d'amis, ou alors ils lui ressemblent dans certains traits de caractère. Il aime se faire remarquer, tant pas les professeurs que par ses camarades. Bon nombre font demi tour quand ils le croisent seul...

    Dean a toujours été quelqu'un de très doux, de très sensible et peut-être même un peu trop. Cependant, il a énormément de mal à exprimer ses sentiments, faisant du mal aux personnes qu'il aime...Il ne l'avoue pas mais il lui était déjà arriver de lever la main sur Camille quand celle-ci l'énervait, quand il aime, il a tendance à être violent...Pourquoi ? Il a toujours été traumatisé par la mort de ses parents. Plongeant ainsi dans la drogue…
    Il est cependant capable de tout pour obtenir ce qu'il veut, il estime aujourd'hui qu'il est un monstre et qu'il montrera seulement cette image de lui aux autres...Après s'être sentit coupable de deux mort, son père et sa mère...Il se voit aujourd'hui comme un monstre qu'on ne doit surtout pas aimer ou approcher, devenant très violent et très agressif avec les personnes qu'il apprécie. Ce qui fait de Dean quelqu'un de très difficile à cerner certainement.

    En résumé, Dean est un garçon souffrant plus que jamais du tort qu'il a commit autour de lui, ne sachant s'arrêter d'être agressif et violent avec les gens qu'il commence à aimer...Derrière tous ça, derrière cette carapace cruel qu'il se donne, Dean est un garçon qui demande énormément d'affection, qui demande un petit paradis d'amour et de bonheur...Il veut simplement être aimer mais a peur de faire souffrir...

    Ce qu'il aime ? Il préférerait ne rien aimer, malgré toute les souffrances qu'il a fait infliger à tante, Dean aime celle-ci et tient à elle comme à la prunelle de ses yeux...Mais aujourd’hui, Dean souffre bien trop de la disparition de ses parents et devient extrêmement difficile envers cette tante qui s’occupe de lui

    C'est un amoureux de l'art de la musique, depuis la mort de ses parents il sait plonger dans diverses instrument, batterie, guitare, basse, violon, piano, flûte, on ne compte plus le nombre d'instrument qu'il peut jouer. En ce moment il sait mit à l'harmonica, le chant lui plaît aussi. C'est un amoureux de la musique, la seule chose qu'il ne fait pas souffrir.
    Par la suite, il aime s’entraîner au sabre, certainement devenu l’un des meilleurs et des plus rapide il passe des journées entières sans manger rien que pour s’entraîner…

    Détestant la couleur rouge et se détestant lui même plus que tout au monde...Ce sont les seules choses qu'il hait !
    Comportement avec son entourage : Comme décris si dessus, il est extrêmement désagréable ou désinvolte. Réincarnation du jemenfoutisme, il aime emmerder son monde et ne se gêne pas pour le faire. Il a la main facile et pour couronner le tout, Dean a énormément de mal à accepter certaine orientation de sa vie. Il n'aime pas être entouré ou plutôt, il a peur d'être entourré. Ainsi, il cherchera très vite la baguarre ou alors fera tout pour vous faire fuir. Pour cela, n'importe quel technique est utilisable. La drogue étant bien evidemment sa préféré car même si vous restez à ses côtés, lui, il n'y sera plus. En résumé, il essaie simplement de vous évitez bien des ennuis en vous affligeant sa présence dans votre vie, se considérant comme un monstre.
    Style d'activités/Préférences : Il n'a pas vraiment d'activité, à vrai dire, il passe le plus clair de son temps enfermé dans diverses pièces à se laisser aller dans diverses drogue magique. Peur du monde réel, il préfère se plongé dans l'irréel de son esprit et oublier les douleurs de sa propre vie. Et si la drogue n'est pas au rendez-vous, c'est vers la musique qu'il se tourne, joueur de batterie essentiellement, il sait pourtant jouer de toute sorte d'instrument.
    Plus grande fierté mentale : Aucune...


/ Parcours du personnage /

~ 1 ~

C’était une journée particulièrement splendide, le soleil était planté dans un ciel d’un bleu intense…Aucun nuage à l’horizon. Une journée splendide pour passer du temps avec l’homme qu’on chérissait plus que tout au monde, étudiante à l’université de Oxford, Julie était heureuse et souriante…C’était l’une des jeunes demoiselles les plus enviée de l’université, et oui, Julie avait mis le grappin sur le garçon considéré comme le plus convoité par les jeunes filles de l’université. Julie était une élève studieuse qui ne s’intéressait pas au garçon habituellement, préférant passer ses journées dans les bouquins plutôt qu’a courir après les hommes. Peu d’élève qui la connaissait aurait cru ce qui lui était arrivé. Un beau jeune homme au cheveux long d’un noir de jet était venu à la bibliothèque, ce garçon était né de bonne famille, de riche industrielle anglaise, alors que notre jeune française ne se doutait de rien, elle rangeait simplement les livres emprunté quand celui-ci lui adressa la parole. Julie était un peu trop studieuse, assez pour ne pas savoir qu’elle parlait au fils de la Laverton-West, insouciante et innocente elle c’était laisser charmée par les regards du garçon qui au début, il fallait bien l’avouer, ne faisait que relevé un paris qu’il avait fait avec des garçons de sa classe.
Le but étant de charmée la demoiselle la plus renfermé de l’établissement, hélas pour elle, ce fut Julie l’heureuse victime. Cependant, cette histoire semblait bien commencé et c’est en ce beau matin, que Julie avait rendez vous avec ce jeune homme prénommé Terry. Habillé d’une petite jupe plissé et d’un chemisier simple, elle rejoignait celui-ci à l’ombre d’un arbre du parc de l’université.

« Bonjour !! »

Et un baisé fut furtivement subtilisé des lèvres de la demoiselle par le beau ténébreux

« Comment va ma bien aimée ? »
« Plutôt bien et toi ? »
« Toujours à tes côtés… »

Les joues de la jeune fille viraient doucement aux rouges alors que le jeune homme observait cette jeune femme en sentant une légère pointe au cœur.

« Qu’allons-nous faire aujourd’hui ? »
« C’est une surprise ma chérie, suis-moi »
« d’accord … »

Et les deux tourtereaux s’en allèrent tout simplement vers une voiture qui les attendait là, le jeune homme semblait soucieux en conduisant. A croire que la mascarade qui jouait avec cette fille semblait le faire culpabilisé et pourtant, cela n’était pas la première fois qu’il faisait ce genre de paris complètement stupide…Il se rendait compte que cela était immature et idiot mais quand on se savait beau et charmant, on ne pouvait que jouer de ses atouts. Aujourd’hui, il dirait peut-être la vérité à cette fille, il hésitait au fur et à mesure qu’il avançait vers la route du « bonheur absolu » même si ce bonheur n’aurait lieu que pour cette élève studieuse.
La voiture se stoppa dans une allé, au beau milieu des bois, un lac, une maisonnée de bois et tout deux entrèrent simplement…Julie étant charmée par le romantisme des lieux et Terry étant toujours un peu absent et hésitant

Le couple se regardait, une cheminée éteinte, le bruissement des arbres, tout était là pour que ce couple qui fut née dans le mensonge allait vivre le plus beau et le plus grand des voyages. Les lèvres se caresses, les mains se cherchent, les vêtements s’abandonnent, les caresses se multiplie et l’union se fait dans un amour qu’il pensait faux. Les minutes passèrent, il avait été doux, il savait qu’elle était innocente, les minutes étaient longue mais trop courte pour ce couple qui se découvrait.
Nu l’un contre l’autre, les draps les couvrant, le silence était présent, la jeune fille endormie…Il l’observait et voyait un ange entre ses mains, ses doigts s’emmêlant à ses cheveux. Il souriait légèrement il ne lui dirait pas la vérité, caressant son dos avec douceur, il passait de longue minute à la regarder endormie, ni l’un ni l’autre ne savait ce que l’avenir leur réservait mais tout deux en cette instant savait que ce présent là était le plus beau des présents.

« Je t’aime »

Murmura-t-il doucement, cela lui était facile de le lui dire alors que jusqu’ici il ne lui avait jamais prononcer ces mots. Elle ne l’avait pas entendu, c’est vrai mais voilà, il le lui avait dit et se rendait comte que oui…Il l’aimait. Jamais il n’aurait cru que la fille qui aurait réussi à prendre son cœur serait une fille comme elle. Il aurait plutôt imaginé une femme extraverti, avec beaucoup de caractère et difficile à vivre, avec elle, tout semblait si simple…Sans soucis…

~ 2 ~


« Tu n’as pas l’air d’aller très bien aujourd’hui ma petite puce… »

C’était la voix d’une meilleure amie inquiète pour sa meilleure amie. Julie c’était levée, patraque et assez blanche, elle souhaitait allez à l’université mais sa colocataire l’en empêcha et téléphona simplement au médecin, celui ne viendrait qu’en début d’après midi.

« Mais, je te jure que je vais bien…Juste un peu de nausée rien de grave, j’ai du manger un truc pas frais »

Camille, son amie, la regardait avec un sourire digne d’une mère amusée par son enfant qui ne veut absolument pas raté l’école même pas pour une maladie. Posant sa main sur le front de Julie, elle vérifiait si celle-ci avait de la température, cependant, ce n’était pas le cas.

« Tu couvre peut-être quelque chose de très mauvais. Je veux pas risquer moi…Ni être complice de meurtre… »

Les deux demoiselle se mirent à rire, se dirigeant vers la cuisine pour prendre le petit déjeuné mais à l’odeur du café fraîchement moulu, la petite Julie courut jusqu’au toilette remettant le peu de chose que contenait son estomac dans la cuvette des W.C. restant là plusieurs longue minute, Camille attendait patiemment que cela se calme, préparant un verre d’eau avec un sucre fondu dedans.
Quand Julie revint dans la cuisine, Camille tendait le verre d’un air malicieux, un merci, et elle but le contenu avant de retourné près des toilettes, les nausées étaient toujours présente et elle ne préférait pas risqué de remettre au beau milieu du salon…Elle était vraiment pas bien.

**Ding…Dong…**

« Ah ! Ca doit être le docteuuur je vais lui ouvrir ! Bouge pas de là ! »

Comme l’avait prédit Camille, il s’agissait bien du médecin qui entra dans l’appartement des demoiselles, observant la pauvre petite Julie assise au côté de la porte qui menait au waters. Julie se laissa ausculté par l’homme ne disant rien expliquant simplement ses symptômes, ni plus, ni moins.
Cependant, elle avait omit un des plus grand symptômes qu’était cette ‘‘maladie’’

« Avait vous eu vos règles ? »

Cette question eu le don de faire frissonner la jeune fille. Elle était beaucoup trop jeune pour penser avoir un enfant et encore moins en attendre un en ce moment même. Cependant…La réponse raisonnait dans sa tête…

« Non… »

Et voilà, la raison éventuel de ses nausée venaient de lui foutre la plus grosse des claques, se souvenant alors de cette journée dans la forêt. De cette première fois, de leur union, leur amour ne formant qu’un. Les larmes lui montant aux yeux…Elle avait du mal à croire ce qui venait de lui arriver. Le médecin s’approcha de la jeune fille et essayait de la rassurée, lui proposant simplement d’aller voir son gynécologue avant d’être trop hâtive, que cela pouvait être tout autre chose. Il savait que les examens de l’université venait de passé et cela pouvait être quelque chose du au stress.

« J’irai la voir… »

Murmura-t-elle, le médecin s’en allant après avoir reçu ses honoraires. Camille ne prit pas beaucoup de temps pour s’approcher de sa meilleure amie et la prendre dans ses bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://switchingspells.forumsactifs.com/10006-le-vieux-grimoire-
Dean Stanton
• Élève 6ème ~ Serdaigle
• Élève 6ème ~ Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 26
Citation : Degage...Et marche à l'ombre
Baguette Magique : 23cm contient de la poudre de soleil noir
Pur // moldu // mêlé : moldu
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 30/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Guitarisque ~ Blast
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Dean Stanton   Mer 30 Avr - 1:37

~ 3 ~


Elle avait passer une semaine chez elle, une semaine depuis son rendez vous chez son gynécologue, elle n’avait pas répondu au téléphone, avait demander à voir personne et Camille avait simplement obéit aux envies de la demoiselle qui était complètement déboussolée. Elle ne savait pas si elle devait avorté ou garder cette enfant qui grandissait doucement en elle. Plus d’une semaine à se demander qu’elle serait la réaction de ses parents si ils venaient à apprendre qu’elle était tomber enceinte durant son voyage d’étude. Bien sur, elle avait penser à avorter son prévenir personne mais Camille avait longuement parler avec elle, assez pour lui retirer cette idée stupide de la tête. Elle ne savait pas ce qu’elle devait faire, bien sur, Camille lui avait simplement dit d’en parler avec Terry et de voir avec lui comment vous allez gérer cela. Plus facile à dire qu’a faire. Elle connaissait maintenant la réputation qu’avait eu Terry dans l’établissement.
Une journée de plus était passé et Camille avait décidé de changer les choses, c’était la soirée de fin d’étude aujourd’hui et elle était déterminé à faire sortir sa meilleure amie de son lit. C’est après avoir été giflée par sa meilleure amie que Julie reprit un peu de poil de la bête, assez pour vouloir allez à cette soirée et voir Terry, ainsi, elle pourrait lui en parler et ils se décideraient ensemble de leur avenir.
Camille était heureuse de voir sa meilleure amie réagir ainsi, tout deux se préparant pour cette soirée de fin d’étude qui se déroula dans la villa des Laverton-West. Au moins, Julie était certaine de retrouvé son Roméo la-bas.

Souriante et rayonnante bien qu’un peu stressée, la jeune fille et sa meilleure amie se dirigeait sur les lieux de la soirée qui avait déjà bien commencé. La foule d’élève bruyante et dansante donnait quelque peu la nausée à la jeune fille enceinte mais cela ne l’arrêta guerre dans ses recherches de son Roméo. Elle devait lui en parler tout de suite, ne pas attendre, c’était maintenant qu’elle avait le courage de le lui dire, peut-être qu’après elle n’en serait plus capable.

Sillonant les multiples couloirs des lieux, elle perçut des bruits dans l’une des pièces de la villa, elle était au premier étage et tendit l’oreille pour écouter simplement ce qui se disait. Elle reconnaissait la voix des trois garçon avec qui Terry trainait assez souvent : Jean, Jefferson, John. Tout les trois étaient nommé les trois J, quasi inséparable et connu pour être les meilleurs amis de Terry, Julie n’avait jamais réellement compris ce qui les liaient, elle les trouvait très diffèrent de Terry.

« Apparement tu as gagné ton paris Terry. »
« Lachez moi avec cette histoire bon sang…
« Pourquoi ? Tu as gagné et tu n’en es même pas heureux… »
« C’était un si mauvais coups que ça ? »
« T’aimerais le savoir… »
« Et j’ai les moyens de savoir… »

L’oreille collé contre la porte, Julie redoutait cette conversation, son cœur s’emballant tout simplement, elle entendit parler de caméra, d’une maison près d’un lac, d’une cassette et de Terry souhaitant empêcher le visionnage de celle-ci…Les trois J avaient préparer un très mauvais coups a l’héritier des Stantoncompagnie. Cette cassette allait être visionné par tout les téléviseur présent dans la villa et croyez moi…Il y en avait assez pour que Julie se sente malade.

La jeune fille ne faisait qu’écouter le son, ne souhaitant pas observer l’image, son cœur littéralement brisé, elle posa la main sur son ventre, pensant à ce bébé qui était née de cette journée…

Camille avait observer ses images et c’était directement inquiéter pour sa Julie. Cherchant après celle-ci, elle la trouva assise près de la porte de la pièce dans laquelle Terry s’engueulait avec les Trois J…
C’est en voyant sa meilleure amie pleurer toute les larmes de son corps qu’elle ouvrit la porte en trombe pour mettre son point directement dans la figure du premier venu. Hélas, ce ne fut pas Terry mais l’un des trois J. Regardant directement dans les yeux de Terry, Camille était en colère, alors qu’elle allait le frapper, Julie la stoppa en prononçant son prénom faiblement. Les larmes glissant sur les joues.

« Camille… »

Terry regardait Julie, souhaitant directement se justifier.

« Tais-toi…J’en ai assez de tes mensonges… »

Et c’est a cette instant…Qu’une simple phrase se fit entendre venant de tout les téléviseur de la villa…

« Je t’aime… »

Trop sincère pour être un mensonge mais pouvait-elle réellement le croire…Regardant Terry, tenant la main de Camille pour se donner du courage…

« Je suis enceinte… »

~ 4 ~


Depuis la fête, elle était rester chez elle et n’avait souhaiter voir personne, elle était décidé à garder l’enfant quitte à ce qu’elle l’éduque et l’élève seule. Demain, elle retournerait sur Paris pour voir ses parents et ainsi elle leur annoncerait simplement la nouvelle. Leur réaction, elle s’en contre fichait à présent. Depuis cette soirée, Julie c’était sentie salie, abandonnée et seule et l’idée de détruire le petit être qui grandissait en elle lui était insupportable. Il n’était pas fautif de ses bêtises, ni fautif de sa naïveté d’avoir cru qu’un tombeur tel que Terry puisse réellement tomber amoureux d’une fille comme elle.

« Je suis conne »

Murmurait-elle encore dans son lit. Camille était sortie et elle était seule dans l’appartement, les nausées étaient passé au moins, c’était déjà ça de moins. Elle faisait simplement ses valises, se préparant à son retour sur sa terre natal.

Alors qu’elle était occupée, quelqu’un frappa à la porte de l’appartement. Elle regarda sur la table basse du salon…La clé de Camille n’était pas présente, ce n’était donc pas elle qui frappait et il était hors de question qu’elle voit quelqu’un d’autre…

« Julie…C’est moi…Je sais que tu es là, je t’en prie, ouvre moi. »

Elle tourna brusquement sa tête vers la porte d’entrée de son appartement, il était hors de question qu’elle le voit LUI !

« Oké…Tu as pas besoin de m’ouvrir pour m’écouter…Je veux juste que tu m’écoute et que tu me laisse parler. Tu es partie si vite Julie et je n’ai pas pu te dire ce que je ressentais. Oké, j’ai fais des erreurs mais je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir fait cette erreur qu’était d’accepter ce paris…Parce que sans ça, je n’aurais jamais fait ta connaissance…Sans ça…Je n’aurai jamais découvert…L’amour.

Tu n’es pas obliger de me croire mais je t’aime, je t’aime depuis que j’ai appris à te connaître , depuis que j’ai découvert que tu n’étais pas seulement une fille qui avait toujours son nez dans les livres.

Ce qui grandit en toi…C’est le fruit de mon amour unis au tient…Julie…Je veux que nous formions cette famille…Ensemble… »

Elle n’arrivait pas à croire ce qu’il venait de lui dire, elle ne savait pas quoi faire, elle devait retourné en France…Elle devait réellement y retourner mais n’en avait plus la force à présent. C’était les paroles qu’elle aurait souhaiter entendre plus tôt, c’était ce qu’elle attendait depuis plusieurs jours et maintenant qu’elle était obligé de partir…Il venait lui dire ces mots et elle…Elle ne savait pas si elle devait le croire.

Le silence s’était installé, elle ne souhaitait pas répondre. Elle ne voulait pas le voir et s’approcha simplement de la porte. Posant sa tête contre celle-ci, elle pouvait l’entendre pleurer en silence…Ses mains se crispaient en un poing, lui ouvrir maintenant serait d’autant plus douloureux pour eux deux. Elle l’entendait se lever et disparaître dans les escaliers de l’immeuble. C’était douloureux, très douloureux mais elle n’avait pas le choix de toute manière. Elle fini ses valises…Camille revenant, une nuit longue et agitée…

Le lendemain était pluvieux alors que c’était l’été. Devant l’aéroport, Julie disait au revoir à sa meilleure amie qui jusqu’ici ne l’avait jamais laisser tomber. Elle souriait faiblement, les larmes aux yeux, posant ses lèvres sur les joues de son amie avant de prendre sa valise et de se dirigé vers l’aéroport sans se retourné. Arrivant au vérification des baguages, des billets, de la salle d’attende pour le vol 3456 qui se dirigeait vers Paris…

« JULIE ! »

La demoiselle pensait rêvé mais elle releva la tête et pu voir au loin l’homme qui l’avait rendu enceinte prendre un billet de dernière minute pour le même vol qu’elle.

Elle ne savait pas comment il avait fait pour savoir qu’elle prenait ce vol, même si elle soupçonnait Camille. Celui-ci lui expliqua qu’il était hors de question qu’il la laisse traverser la frontière sans lui derrière. Il ne souhaitait pas qu’elle soit seule lorsqu’elle préviendrait ses parents.
Un amour née sous le signe du mensonge rejoignait la route de la vérité…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://switchingspells.forumsactifs.com/10006-le-vieux-grimoire-
Dean Stanton
• Élève 6ème ~ Serdaigle
• Élève 6ème ~ Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 26
Citation : Degage...Et marche à l'ombre
Baguette Magique : 23cm contient de la poudre de soleil noir
Pur // moldu // mêlé : moldu
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 30/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Guitarisque ~ Blast
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Dean Stanton   Mer 30 Avr - 1:37

~ 5 ~


« SORTEZ LE DE MON VENTRE ! ! ! »

C’était la voix d’une mère qui était à terme, mère qui eu le don de faire stressé la pauvre petite Julie qui était elle-même à terme étant donné qu’elle était en train d’avoir ses contractions. Elle observait son cher et tendre qui était à ses côtés et qui lui souriait simplement posant ses lèvres contre les siennes pour la rassurée.

Le travail commença plusieurs heures plus tard après son arrivé à l’hôpital, aucun des deux ne savaient le sexe qu’aurait l’enfant à la naissance. Tout deux ayant décidé de garder la surprise jusqu’au bout. Un paris de plus qu’ils avaient essayer de relevé et qu’ils ont tout deux gagner.
Dans la salle de travail, la jeune femme était en sueur, jamais elle n’aurait que cela demandait tant d’effort de donner une naissance mais elle savait au font d’elle que le résultat de cette effort serait le plus beau et le plus grand des bonheurs. Sa main tenant fermement celle de son époux, car oui, ils c’étaient entre temps marié

Dehors, a faire les cents pas, se trouvait une jeune femme qui n’avait pas vraiment vieillit en neuf moi, Camille Loreens, toujours présente pour sa meilleure amie et stressant autant qu’elle au point d’elle-même avoir des contractions musculaire. Elle avait été obligé de s’asseoir au bout de deux heures à faire les cents pas. Attendant avec la plus grande appréhension qu’on vienne lui donner des nouvelles de sa meilleure amie, de son bébé et du père bien évidemment mais le père, c’était accessoire encore.
Et le temps s’écoulait avec une très grande lenteur, observant l’horloge, Camille avait carrément l’impression que l’aiguille faisait exprès d’aller en arrière. Deux autres heures étaient passé quand Terry revint dans les couloirs en hurlant

« JE SUIS PAPA ! ! »

Camille se levant et sautant directement dans les bras du jeune homme, partageant son euphorie et hurlant avec lui qu’il était papa. Ce ne fut qu’après qu’une infirmière soit venu leur demandé d’être plus calme que les deux jeunes personnes parlèrent plus sérieusement. Camille apprit qu’il s’agissait d’un petit garçon, tout deux se rendant vers la chambre de Julie qui tenait dans ses bras son petit bébé.
Sa meilleure s’approcha doucement du lit de la nouvelle maman, observant l’enfant, celui-ci étant particulièrement mignon…Enfin…Comme pour tout les bébés.

« Et il va s’appeler comment ce petit bout ? »

Dit Camille en tendant les doigts vers l’enfant pour lui caresser ses petites mimines. Julie se tourna vers son époux et tout en souriant, elle regarda son petit bébé par la suite en murmurant son prénom suivit de son nom :

« Dean Stanton»

Les jeunes gens présents étaient heureux, Camille partageant le bonheur de sa meilleure amie avant de tomber dans les pommes suites à une demande inattendue

« Est-ce que tu veux être sa marraine Camille ? »

~ 6 ~


Six ans c’étaient écoulé depuis sa naissance, six années qui avaient été un pur bonheur pour les parents mais aussi pour l’enfant. Celui-ci ne manquait de rien, son père avait hérité de la compagnie que son grand père tenait et sa mère avait terminé ses études en droit pour devenir avocate, devenant une avocate de grande renommé. Fils uniques certes, Dean était tout de même heureux, comment pouvait-on être malheureux quand vos parents vous offraient le plus beau des amours et se sans modération ? Et puis, si il souhaitait réellement s’amuser, il suffisait à Dean de demander d’aller voir sa marraine qui était mère de trois enfants aujourd’hui.
Socialement, Dean était un jeune homme avec énormément d’ami et d’amie, c’était un petit garçon très apprécié, toujours là pour aider, serviable et souriant, c’était quelqu’un en qui on pouvait compter. Il avait été à plusieurs reprise complimenté pour sa maturité. Guider dans une école privé, Dean était même très intelligent. C’était un élève brillant en plus d’être un enfant très facile à vivre. Le jeune garçon avait donc une vie fort agréable habitant l’Angleterre, jamais ses parents n’auraient imaginé que leur enfant en plus d’avoir un brillant avenir avait aussi un don qu’aucun moldus ne soupçonnait réelle. Et pour cause, les deux parents étaient moldus.
Ni même l’enfant se doutait que sa vie allait prendre un premier grand tournant lors de son septième anniversaire. La fête battait son plein, il y avait énormément d’enfant invité et cela faisait qu’il y avait énormément de cadeau aussi bien que cela n’était pas vraiment ce qui intéressait le petit Dean qui observait tout le monde s’amuser et jouer sans aucune modération. Jusqu'à ce qu’une main douce et maternelle ce pose sur son épaule.

« Ca va mon chéri ? »

Il releva doucement la tête vers le sourire de sa mère, il aimait tellement la regarder. Elle était l’image d’un ange à ses yeux, lui souriant à son tour.

« Oui maman, je vais bien… »
« Tu ne va pas jouer ? »
« J’aime bien les regarder s’amuser »

Il n’osait pas lui dire qu’il avait une étrange impression comme si quelque chose allait se passer. Une sensation que cette journée n’allait pas être aussi belle.

La journée passait petit à petit, gâteau d’anniversaire, jeu de piste, bref, un journée d’anniversaire quelque peu banal.

Alors qu’il commençait à pleuvoir, les parents et Dean invitèrent les enfants à aller à l’intérieur, pendant ce temps, Julie allait s’occuper de réchauffer l’eau de la piscine intérieur. Plusieurs minutes c’étaient écoulée et Dean n’était toujours pas tranquille. Il se sentait réellement mal, une boule à l’estomac, le cœur se palpitant, Camille qui était présente pour l’anniversaire de son filleul, observait le garçon angoisser doucement et elle savait pertinemment qu’il n’était pas un garçon qui angoissait facilement.

« Dean, est-ce que tu es sur que ça va bien ? »

Dean releva la tête, regarda à droite et à gauche, la panique se faisant sentir dans ses gestes et dans sa respiration particulièrement rapide. Il avoua son mal être à sa marraine qui décida d’aller trouver Julie pour lui expliquer cela. Dean cherchant sa mère de son côté, il se dirigeait vers l’endroit où se trouvait la piscine intérieur…

« Maman ? »

Il ne la voyait pas dans la salle où l’on contrôlait la température de l’eau. S’approchant de la piscine, il vit le corps inanimé flotté dans l’eau profonde de la piscine. Hurlant, c’est Terry suivit par des enfants curieux qui arriva plongeant dans l’eau pour pouvoir repêcher sa femme…
Angoisser comme pas deux, d’autre enfant commençait à paniquer et dans cette cohue…Quelque chose d’attroce arrivé, l’un des enfants avaient mis en route la fermeture de la piscine, une plaque en verre recouvrant petit à petit l’eau, emprisonnant son père et sa mère sous ses yeux. Camille essayant de calmer les enfants n’étaient pas encore témoin de cela alors que Dean, en plein crise de tétanie n’était pas capable de bouger. Témoin muet de ce tragique accident.

C’est à l’instant où il vit son père se noyer tout comme sa mère que Dean courut sur la vitre qui recouvrait l’eau, essayant de brisé celle-ci alors que son père était déjà inanimé. Camille avait réenclancher l’ouverture

« NON ! MAMAN ! ! PAPA ! ! ! »

La vitre éclata entièrement d’un coup, Dean se retrouvant plonger dans l’eau, il faillit à son tour se noyer, c’est Camille qui le sortit de l’eau mais hélas, il était trop tard pour les parents de Dean. Se retrouvant futur héritier de la compagnie de son père.
Il fut hospitaliser dans la section psychiatrique, mutisme et état de choc, l’un des effets d’un fort traumatisme.

Durant son hospitalisation, Camille fut mise au courante que Dean n’avait plus d’autre famille, ses grand parents, maternelle et paternelle était décédé et il ne restait que la marraine et le parrain…
Camille adopta alors Dean dans sa famille…Apprenant par la même occasion par des personnes du ministère de la magie que Dean était un sorcier.

Camille prit énormément de temps pour Dean qui fini par faire son deuil, devenant plutôt introverti, celui-ci à une peur bleu de l’eau. Il n’a jamais apprit à nager et il ne souhaite pas apprendre. Depuis ce jour, il est déterminé à être un modèle pour que malgré qu’ils soient décédé, ses parents soient fier de lui.

~ 7 ~


« Joyeux anniversaire Dean »

Il avait treize ans aujourd’hui, c’était l’époux de Camille qui était venu lui souhaiter son anniversaire même si il savait que cette date était aussi une date de malheur. Cependant, il était déterminé de trouver quelque chose qui redonnerait goût à la vie à ce jeune homme.

« Merci Jonathan »

Dit-il avait respect, il était toujours très respectueux et malgré son jeune âge, il dégageait déjà une aura emplit de charisme, toujours calme et remplit de sang froid, il ne semblait jamais perturber…Cela en était parfois presque effrayant.

Jonathan était un musicien et il savait que la musique avait charmer aussi son fils adoptif car oui, de ses trois enfants, le seul fils qu’il avait était cette enfant qu’ils avaient adopter. Cet enfant était plonger dans ses étude et dans la musique, il avait éviter énormément de vie social, pourquoi ? C’était pas vraiment intentionnel. Il était aussi devenu une personne plutôt influente auprès de ses professeurs, pour son âge, il avait tout les atout d’un préfet car oui, cela faisait deux ans aujourd’hui qu’il étudiait à Poudlard obtenant les meilleurs notes à Gryffondor.

« J’ai quelque chose pour toi Dean… »

Il suivit Jonathan et découvrit alors ce qui changea sa vie pour une deuxième fois.

Elle était brillante, étincelante, et rappelait dans ses formes les formes d’un nuage dans le ciel. Il se souvient encore de la première qu’il fit vibrer les caisses de cette batteries avec ces poignet. Depuis ce jour, Dean sait aussi enfermé dans la musique, découvrant dans la batterie une raison de vivre et un second but. Il avait décidé de devenir un avocat reconnu mais si il avait l’occasion de faire sa vie dans la musique, il rejetterait tout ce qu’il aurait pour but pour foncer droit dedans.

Et les années passaient. Dean se faisait connaître dans l’école, certain le trouvait tellement charismatique qu’ils en étaient admiratif, d’autre le prenait pour un chef de gang.

Très tôt, Dean se mit à fumé, pour le style ? Non, juste qu’il se rendait petit à petit compte qu’il ne souhaitait pas vivre comme ses parents, qu’il souhaitait vivre librement.
Cependant, il n’était pas inconscient non plus et tant qu’il n’avait pas de certitude sur sa réussite dans la musique, il continuait ses études.

Pourtant, lors de sa sixième année, il se découvrait une attirance étrange pour les hommes ce qui eut le don pour la première fois de le troublé. Il continua a se forger une réputation de cancre et de junkie, devenant de plus en plus difficile aussi bien pour sa famille que pour son entourage au sein de Poudlard...

/ Hors-Jeu /
Votre pseudo : Juju-chan
Votre âge/date de naissance : 18 ans 22/12/1989
Comment avez-vous découvert le forum ? Thomas
Vous le trouvez comment é_è ? Souper
Citation : "Staying Alive" oO
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://switchingspells.forumsactifs.com/10006-le-vieux-grimoire-
Dorian O'Hensey
► Directeur ◄
° Je vous ai a l'oeil °
avatar

Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Dean Stanton   Mer 30 Avr - 2:01

Comme je suis heureux de te revoir parmi nous ! <333
Alors, tu sais combien j'aime ta fiche ? ^^
C'est pas nouveau.

J'aimerais te souhaité la bienvenue et j'espere que tu t'amuseras ici comme avant !
Allez, Validation avec plaisir !

Serdaigle, Sixième année !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dean Stanton
• Élève 6ème ~ Serdaigle
• Élève 6ème ~ Serdaigle
avatar

Masculin
Nombre de messages : 127
Age : 26
Citation : Degage...Et marche à l'ombre
Baguette Magique : 23cm contient de la poudre de soleil noir
Pur // moldu // mêlé : moldu
<b>Maison</b> : <span style="color: Teal;">Serdaigle</span>
Date d'inscription : 30/04/2008

• Parchemin Perso •
Humeur: Maussade
Poste dans l'école: Guitarisque ~ Blast
Bloc-Note:

MessageSujet: Re: Dean Stanton   Sam 18 Oct - 13:25

Je suis de retour ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://switchingspells.forumsactifs.com/10006-le-vieux-grimoire-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dean Stanton   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dean Stanton
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dean Thomas ( Parti )
» Loterie Dean Youngblood
» Dean Stark est dans la place !
» Kofi & Rey vs Dean & Seth
» James Dean

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ✖ Administration du Forum ✖ :: ✖ Le vieux Grimoire :: • Serdaigle-
Sauter vers: